The Circé Zone – Le blog

Attention : Zone de turbulences

10 raisons d’aimer… « Supernatural »


Voilà 10 raisons (parmi d'autres) d'aimer... "Supernatural" : go ! ^^

Voilà 10 raisons (parmi d’autres) d’aimer… « Supernatural » : go ! ^^

La 8ème et ultime saison de Supernatural (la dernière création de feu Warner Bros) battant son plein et ayant retrouvé son « mojo » (merci Jeremy Carver d’avoir redressé la barre après le passage dévastateur de Sera Gamble comme showrunner <_<), j’en profite pour faire un nouveau « 10 raisons d’aimer… » ^^. En 8 ans la série aura eu des hauts flamboyants et des bas bien décevants, mais elle restera une série totalement « badass » et va énormément manquer !! :(

Donc pour ceux qui n’auraient pas encore succombé à l’appel « Supernatural », voilà quelques raisons de craquer tant qu’il est encore temps. Aucun spoiler, vous pouvez lire en toute tranquillité ;).

__________

10 Visuellement ça en jette

Un futur apocalyptique

Un futur apocalyptique

La première chose qui m’ait conquise au visionnage de la série, c’est sa qualité visuelle ! L’image est léchée et propre, les maquillages et effets spéciaux sont une pure réussite, tout comme les effets visuels, la lumière est toujours maîtrisée aidant à poser l’ambiance générale, les costumes et accessoires sont parfaits, sans oublier les beaux paysages et décors variés (malgré un lieu de tournage des plus classiques : Vancouver)… bref : avec son côté « monstre de la semaine » de la saison 1 on avait l’impression d’assister à un petit film d’horreur chaque semaine. Et c’est l’une des raisons qui m’a poussé à continuer la série malgré un début « difficile » et je n’ai aujourd’hui aucun regret : Supernatural est une série d’une grande qualité (que même Sera Gamble en nous pondant cette saison 7 complètement ratée n’aura pas réussi à abattre… oui : je déteste cette femme <_<) !

__________

9 The Road So Far


^  L’un de mes « The Road So Far » préférés, celui du début de saison 4 (attention vidéo spoiler)  ^

C’est devenu une habitude et l’une des marques de fabrique de la série : à chaque début et fin de saison, l’habituel récap de début d’épisode se transforme en « super-récap » intitulé « The Road So Far ». Rock et montage nerveux des faits marquants (ou pas) de la saison en cours, ainsi que des saisons précédentes, sont au programme. Et quand le « The Road So Far » est sur fond de « Carry On My Wayward Son » du groupe Kansas, l’une des chansons les plus emblématiques de la série, ou encore, comme c’est le cas dans la vidéo que je vous ai mis juste au-dessus, sur « You Shook Me All Night Long » d’AC/DC, on est forcément remonté à bloc pour suivre l’épisode qui arrive !

__________

8Le 3ème rôle de la série est… une voiture ! ^^

La magnifique Chevrolet Impala 1967 de Dean *_*

La magnifique Chevrolet Impala 1967 de Dean *_*

L’Impala de Dean c’est une beauté et clairement un personnage à part entière. Elle a sa propre histoire, elle a toujours été présente dans la vie de Dean et Sam, leur père l’ayant donnée à Dean quelques années avant le début de la série, ça fait d’elle une pièce majeure de la série. C’est le seul élément constant dans le parcours de Sam et Dean : quand ils ne dorment pas à l’hôtel c’est dans l’Impala, le coffre de celle-ci recèle dans un compartiment caché tout leurs biens les plus précieux (armes en tout genre, eau bénite etc…) et elle est sans nul doute possible l’une des choses les plus importantes aux yeux de Dean (il la surnomme « Baby », passe son temps libre à la bichonner, ne laisse quasiment personne d’autre y toucher ou la conduire et tuerait certainement sauvagement toute personne qui aurait le toupet de l’abimer) ! ^^; Le final de la saison 5 (qui aurait dû être le final de la série) se sert de l’histoire de l’Impala et des moments que Sam et Dean ont vécus autour d’elle comme fil conducteur jusqu’à l’affrontement final… où elle jouera un rôle déterminant ! Brave petite Impala :)

__________

7Rock and Roll Baby !


^  Un top vidéo des 10 moments musicaux les plus « kickass » de la série  ^

La bande son de Supernatural c’est, globalement, une petite tuerie ! D’abord à travers le travail remarquable sur les compo originales des deux compositeurs attitrés (Christopher Lennertz et Jay Gruska), qui évitent toujours de tomber dans les clichés du genre et savent manier aussi bien les musiques sombres, émouvantes ou nerveuses, que les moments plus « funs » avec des thèmes plus légers qui soutiennent toujours à merveille l’humour de la série.

Mais là où la bande son devient totalement trippante, c’est à travers le choix d’Eric Kripke d’aller jusqu’au bout dans l’idée de donner une vraie identité musicale à sa série : Eric Kripke est un fan absolu du bon vieux Rock and Roll américain, et s’est à travers Dean qu’il exprime sa passion. Il a fait de Dean un afficionados du Rock : n’allez surtout pas lui enlever ses bonnes vieilles k7 audio de Rock pour les remplacer par un mp3 de chansons pop/variété… se serait tout simplement suicidaire !

__________

6Castiel & Bobby

Si en début de série on ne voyait pour ainsi dire que Sam et Dean (et les monstres/acteurs « de la semaine ») au fil du temps une liste assez importante de personnages récurrents s’est formée autour d’eux : Helen, Joe, Ash, Ruby, Meg, Crowley, Azazel, Lucifer, Chuck, Bela, Alastair, Rufus, etc… mais parmi eux, deux sortent réellement du lot pour leur importance et évidement leur temps d’antenne ;).

Bobby Singer : un vrai père pour Sam et Dean

Bobby Singer : un vrai père pour Sam et Dean

Bobby tout d’abord, qui est le premier personnage récurrent à avoir fait son apparition. Bobby Singer (Jim Beaver) est une sorte de « super-chasseur » qui non seulement a une expérience poussée dans le domaine de la chasse aux monstres et démons, mais qui est surtout un puits de connaissances en la matière. C’est également devenu un repaire, un point d’encrage et une aide précieuse pour tous les chasseurs, qui comme Sam et Dean parcours le pays. Bobby a de ce fait une tonne de lignes téléphoniques différentes pour diverses fausses identités susceptibles de rendre service aux chasseurs.

Mais avant tout, Bobby est un père de substitution pour Sam et Dean ! Le début de la série montrait les deux frères partir à la recherche de leur père, John Winchester, qui malgré son importance ne fera finalement que de très rares apparitions, on pourra également voir, lors des flashbacks sur l’enfance de Sam et Dean, qu’il est loin de pouvoir obtenir la médaille du père de l’année. Bobby connaît ces garçons depuis qu’ils sont tout jeune, et a toujours été un pilier solide et un père bien plus fiable pour eux… n’hésitant jamais à leur botter le derrière quand il le faut ! La série développe parfaitement cette relation et on finit par s’attacher à Bobby tout autant que Sam et Dean.

Castiel a toujours du mal avec les choses les plus simples de la vie de tous les jours... c'est sans doute l'une des raisons qui le rendent si sympathique aux yeux de Dean ^^

Castiel a toujours du mal avec les choses les plus simples de la vie de tous les jours… c’est sans doute l’une des raisons qui le rendent si sympathique aux yeux de Dean ^^

Castiel (Misha Collins) fera lui son apparition en saison 4 et deviendra même, pour un temps, le seul autre acteur/personnage à être crédité au générique comme régulier au même titre que Dean (Jensen Ackles) et Sam (Jared Padalecki). Cas, comme Dean l’appelle vite, est le premier ange qu’on croisera dans la série. Les anges de Supernatural sont loin d’être des enfants de cœur, Cas ne fait pas vraiment exception au début : froid, suivant les ordres et règles établis par son « père » de façon complétement aveugle (l’une des raisons qui le rapprochera particulièrement de Dean), il ne semble pas avoir de vrais sentiments. Au fil du temps, et avec la fréquentation régulière de Sam et Dean, Cas va évoluer, d’abord en montrant des doutes sur ce qu’il est censé faire, mais aussi en apportant un humour unique, la « touche Cas » dirons-nous. Le décalage entre lui et les humains étant la base de cet humour. Castiel devient vite un personnage irremplaçable et très attachant.

__________

5Du sang et des larmes

Du sang...

Du sang…

Dans Supernatural on peut se tordre de rire… tout autant qu’on peut pleurer à chaudes larmes. La série a beau très régulièrement amener de la légèreté, elle reste très sombre, sanglante et tragique ! Amis du gore vous serez servis, l’hémoglobine coule en abondance : têtes ou membres tranchés, dissection, viscères, ou autres « plaisirs des yeux » sont régulièrement au programme.

... des larmes.

… des larmes.

Pour les accrocs des drames vous serez tout autant choyés ! La série n’est pas avare non plus de ce côté-là, et les moments poignants sont légion ! C’est un réel plaisir que de voir souffrir tout ce petit monde, et particulièrement Dean et Sam (oui je suis sadique ! Et Supernatural était fait pour moi :D).

__________

4La « mythologie-supernaturienne » et son bestiaire

Le bestiaire de la série est très diversifié.

Le bestiaire de la série est très diversifié, en voilà quelques exemples.

Dès la fin de saison 1/début saison 2 la série fait enfin le choix de développer épisode après épisode sa trame de fond et de créer ainsi une vraie continuité dans les histoires. A partir de là, la série construit et étend sa mythologie devant nos yeux, l’enrichissant chaque saisons davantage. Ainsi, les 5 premières saisons forment un tout d’une vraie cohérence se finissant en apothéose dans ce qui aurait dû être un series final de toute beauté ! Eric Kripke a créé un univers riche et qui tient debout, tout en réussissant l’exploit de toujours voir plus grand.

Le « bestiaire » de la série est tout aussi exploré que sa trame de fond : fantômes, démons (de variétés différentes), anges, archanges, wentigo, spectres, objets maudits, divinités de toutes sortes, vampires, loup-garous, rougarous, sorcières, changelings, chiens des enfers,  reapers, trikster, crocotta, métamorphes, zombies, sirène, goules,  cavaliers de l’apocalypse, esprits, léviathans, amazones, etc… tout y passe et même y repasse, avec des traitements différents selon les épisodes, mais toujours avec des bases solides et bien réfléchies.
L’univers de Supernatural ne lasse jamais !

__________

3Un nid de références et des dialogues savoureux

Tout est dans le détail ^^

Tout est dans le détail ^^

Dean est le roi des références ! Il ne manque pas un jeu de mot (pourri ou pas ^^), ou ne loupe jamais une occasion de donner des surnoms, faisant souvent appel au côté « geek » de tout à chacun pour en savourer chaque subtilité. Films, séries, musique tout y passe. Quand un personnage dit « I shot the sheriff! » d’un air désespéré, notre Dean n’arrive pas à se retenir de rajouter « But you didn’t shoot the diputy… » avec un sourire de totale satisfaction !

Pour ce qui est de se trouver des « alias » sur leurs fausses cartes d’identité Sam et Dean n’hésitent jamais à piocher à droite et à gauche en faisant fi de toute subtilité : Han Solo, Jack Bauer, Mulder & Scully, Robert Plant & Jimmy Page, (Sam) Raimi & (Bruce) Campbell… Les références peuvent tout aussi bien se cacher dans les décors et accessoires comme elles peuvent être le sujet principal de tout un épisode ! Elles sont si nombreuses qu’on peut facilement les compter par centaines… tout comme on peut carrément passer à côté vu que certaines sont très pointues ^^. Et c’est justement là où c’est amusant : les dénicher devient un pur plaisir et une vraie satisfaction !

La série se paye même souvent le luxe d’invités prestigieux, qui sont des références en soi, et n’hésite pas à jouer le jeu à fond : Mitch Pileggi & Nicholas Lee (X-Files), Linda Blair (L’exorciste), Steven Williams & Peter Deluise (21 Jump Street), Gary Cole (American Gothic), Tricia Helfer & Mark Sheppard (Battlestar Galactica), Julie Benz, Mercedes McNab, Charisma Carpenter & James Marsters (tous dans Buffy & Angel), Amber Benson (Buffy), Amy Acker (Angel, Dollhouse), Félicia Day (The Guild, Buffy, Dollhouse, Dr Horrible’s Sing Along Blog…), Jodelle Ferland (Kingdom Hospital, Silent Hill…), Katharine Isabelle & Emily Perkins (la trilogie des Ginger Snaps), Barry Bostwick (Spin City), Mark Pellegrino (Lost… et toutes les séries SF/fantastique de ses 5 dernières années :p), Titus Welliwer (son pendant démoniaque dans Lost), Paris Hilton (qui partageait l’affiche de « La maison de cire » avec Jared Padalecki ^^), Julian Richings (Cube…), Sébastian Roché (24, Fringe…), Robert Picardo (Star Trek, Stargate…), Robert Englund (Freddy), etc… la liste est encore longue.

__________

2Humour et autodérision


^  Montage vidéo de quelques moments drôles de la série  ^

Après une première saison « timide » aussi bien niveau mythologie (elle était encore à ses balbutiements) que point de vu humour (déjà présent, mais pas aussi efficace que par la suite) dès sa deuxième saison la série a su trouver « la touche Supernatural » ! Comique de situation, dialogues percutants, humour potache voir « lourd », drôleries plus subtiles et intelligentes et surtout un sens énorme de l’autodérision, de la parodie voir même de « l’introspection », Supernatural gagne sur tous les types d’humour possibles et imaginables !

__________

1 – Bitch & Jerk, ou en d’autres termes : Sam & Dean :p

Les frères Winchester, l'âme et le coeur de la série.

Les frères Winchester, l’âme et le coeur de la série.

La fratrie Winchester est évidement le cœur de la série et c’est la raison majeure qui fait qu’on accroche à celle-ci : l’un ne va pas sans l’autre et ce même si leur relation est parsemée de conflits plus ou moins importants (de simple chamaillerie à l’apocalypse : il n’y a qu’un pas avec eux !). Bon, personnellement entre Dean et Sam j’ai depuis longtemps choisi mon camp… mais même si j’ai une grosse préférence pour l’un d’eux, au final c’est les deux ou aucun ! ;)

Raison bonus : l’entente incroyable des acteurs qui transparait à l’écran ainsi que de toute l’équipe créative derrière la caméra !

Publicités

7 réponses à “10 raisons d’aimer… « Supernatural »

  1. Bob 14 novembre 2012 à 00:47

    A oui et au fait j’oublié, Dean ou Sam ?

    • Circé 14 novembre 2012 à 19:25

      Je me demandais si quelqu’un aurait la curiosité de demander :p J’ai fait exprès de ne pas donner ma préférence histoire de ;)

      Bref : c’est pas beau d’avoir des chouchous, mais là c’est définitivement Dean qui remporte le « match ». Déjà Jensen Ackles est un acteur que j’appréciais avant, mais là il m’a agréablement surprise de par ces capacités à tout jouer, et il a tout particulièrement une puissance comique hallucinante ! Et j’aime ce personnage : sa dévotion pour sa famille est phénoménale, c’est un héros, un vrai :p
      Sam a toujours eu tendance à m’énerver, même si je l’apprécie quand même… et puis j’ai un problème avec la coupe de cheveux de Jared Padalecki, c’est idiot mais chaque saison c’est de pire en pire, là en saison 8 ça me démange trop de sortir une bonne tondeuse et de lui raser tout ça !! <_<

      En parlant de la saison 8, la série est revenue (enfin) en forme, en faisant du bon Supernatural comme on l'aime… le seul vrai reproche à faire à cette nouvelle saison vient justement du perso de Sam qui hérite d'horribles flashbacks terriblement mal amenés, avec une "lumière" clichée à mort et globalement d'un ennui, voir d'un ridicule mortel (l'histoire du chien sérieux <_<).

    • Bob 16 novembre 2012 à 09:32

      Ué Dean il a la classe =)

      Et pour Sam c’est vrai qu’il pourrait aller chez le coiffeur, surtout qu’il a paC une année a glandouiller avec son chien donc pas d’excuse…

      Sinon pour Spartacus j’avais aussi peur que ce malheureux changement d’acteur affecte la série, mais non en fait le nouveau n’est pas si mal et puis les personnage secondaire son très intéressant, que ça soit les gentils ou les méchants (gentil/méchant, question de pts de vue hein =) …. ) .

  2. Bob 14 novembre 2012 à 00:40

    Je constate que l’on suit a peu près les mêmes série et ça fait plaisir de voir qu’il y a encore des gens qui on du goût ! =)

    Mais il y en a une je ne crois pas avoir vue sur ton site, c est Spartacus. C’est un peu violent pi un peu olé olé m’enfin si tu ne connais pas je te la conseil.

    • Circé 14 novembre 2012 à 19:31

      ^^
      Alors Spartacus… euh, j’vais me cacher dans un trou et je te répond :p … donc en fait j’ai vu les 4 premiers épisodes, lors de leur diffusion à la tv (donc j’ai zappé entre VF et VO)… dans la version censurée ! :p Donc tout ce qu’il faut pas faire pour apprécier une série ^^;.

      Je compte m’y mettre un jour un peu plus sérieusement, mais déjà j’ai pas hyper apprécié le pilot (côté réalisme on repassera quand tout le monde se promène à demi-habillé sous la neige sans montrer ne serait-ce qu’un frisson <_<), le sang (malgré la version censurée, y'en avait beaucoup) ne me dérange pas (au contraire, j'aime ça) mais l'effet visuel de giclées à outrance, tout sauf réaliste, me gène ; je trouve que ça atténue le côté "vrai" et "dure" des scènes quand tout est autant exagéré :/ Et puis la dernière chose qui me freine : le (malheureux) changement d'acteur, je sais que je vais pas apprécier :(

  3. Bob 11 novembre 2012 à 23:09

    Du rock, une belle caisse, des burgers et du monstre a zigouiller = AWESOME =)

    • Circé 12 novembre 2012 à 00:24

      Équation parfaite en effet ^^

Laisser un commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :