The Circé Zone – Le blog

Attention : Zone de turbulences

Arrow : 1×03 Review


Un p'tit cache-cache avec Arrow ça vous dit ? ^^

Un p’tit cache-cache avec Arrow ça vous dit ? ^^

J’ai assez fait de louanges à cette série, je vais donc commencer à la critiquer un peu plus sévèrement maintenant (enfin juste un p’tit peu ;)). Go ! Le second épisode faisait déjà un peu redondant côté voix-off/narration, j’avais mis ça sur le fait que le pilot avait dû être tourné quelques mois avant, et que les scénaristes s’étaient sentis, on ne sait trop pourquoi, obligés de faire des redites… ça reste excusable, mais là, la voix-off en début d’épisode et quelques autres passages m’ont encore donnée cette impression de répétition extrême… et je n’aime pas qu’on me prenne pour une idiote qui n’aurait pas de mémoire et à qui il faudrait tout expliquer de a à z (genre la voix off qui dit « poison » pour nous expliquer qu’Oliver est empoisonné par la balle de Deadshot… on a pas besoin de ça pour comprendre ! >_<). Heureusement la suite de l’épisode a été moins lourde ; j’espère que ça va « s’assouplir » un peu niveau narration, et je pense que ça sera le cas dans les épisodes à venir : tout est en place, on a bien enregistré les bases de l’histoire, donc inutile de nous refaire un dessin à chaque début d’épisode ^^.

Hello You ! :D Tu sais que t'es mon grand moment de la semaine (enfin avec Merlin, AHS Asylum, The Walking dead, Supernatural, etc... etc... :p)

Hello You ! :D Tu sais que t’es mon grand moment de la semaine (enfin avec Merlin, AHS Asylum, The Walking dead, Supernatural, etc… etc… :p)

A part ça, le seul autre défaut que je pourrais trouver vient de Tommy : s’il était transparent dans l’épisode précédent là il est beaucoup plus présent… mais du coup, c’est pire ! On s’en fiche royalement de son histoire avec Laurel (un peu comme Oliver d’ailleurs :p J’ai bien aimé sa non-réaction à l’annonce du « big secret »… on se doutait qu’il savait déjà ^^). Pour l’instant le seul intérêt de Tommy se trouve dans ses interactions avec Oliver qui permettent « d’humaniser » Ollie en le décoinçant un peu, mais à part ça les scénaristes pourraient jeter Tommy à la poubelle que ça me ferait aucune peine ^^;

Et l'Emmy Award de la storyline la plus inintéressante est attribué à... *roulement de tambours*... Tommy !! ^^;

Et l’Emmy Award de la storyline la plus inintéressante est attribué à… *roulement de tambours*… Tommy !! ^^;

Concernant Laurel : arf, Katie Cassidy repenche dangereusement vers le « je supporte pas cette actrice »… enfin sa p’tite scène de combat doit faire plaisir aux fans du perso de comics Black Canary (perso j’espère vraiment que cette partie du comics ne sera jamais développée : pour moi il ne doit y avoir qu’un « héros » dans la série, à savoir Arrow, j’ai pas vraiment envie d’un défilé de super-héros !), mais bon, le reste de ses apparitions étant toutes liées à Tommy (mise à part cette scène complètement inutile avec sa collègue de travail) ce qui explique que Laurel n’ait pas autant brillé dans cet épisode 3 que la semaine dernière.

L'affrontement Deadshot/Arrow était plus convaincant qu'avec China White... plus radical aussi :p

L’affrontement Deadshot/Arrow était plus convaincant qu’avec China White… plus radical aussi :p

Maintenant que j’ai bien enfoncé l’épisode, je vais repartir dans le positif : j’ai tout simplement kiffé tout le reste ! :D L’affrontement Deadshot/Arrow m’a plu : des combats plus punchy que celui contre China White, y’a aucun doute là-dessus, et une mention spéciale aux petites acrobaties d’Ollie que ce soit entre des barreaux d’échafaudage ou lors de l’escalade de la façade d’un immeuble. Le seul reproche à faire (quoique) c’est la facilité avec laquelle il achève Deadshot, du coup il fait assez minable le « big vilain » de la semaine ! :p Une flèche bien placée… et c’est fini.

Tient, juste pour info : j'ai bien aimé cette "geekette qui bafouille" ^^ J'ai pas retenu son nom, mais j'espère qu'on va la revoir :)

Tient, juste pour info : j’ai bien aimé cette « geekette qui bafouille » ^^ J’ai pas retenu son nom, mais j’espère qu’on va la revoir :)

Au niveau des personnages et de leur développement c’était du bon : le père de Laurel décidément je l’adore. J’ai apprécié qu’Arrow l’intronise « collaborateur » sans lui demander son avis :p Mais ce qui est le plus agréable dans ce perso c’est qu’il est tout sauf stupide ! Autre personnage qui fait clairement preuve d’intelligence (à défaut d’être super efficace entant comme garde du corps vu qu’il perd systématiquement Oliver de vu :p) c’est Diggle. Il a sans doute droit aux meilleures répliques de l’épisode, avec une façon bien à lui de rabattre le clapet d’Oliver… Oliver qui semble amusé par la chose ;). Mais le grand moment c’est évidement en fin d’épisode : voilà, c’est fait, ce qui pointait le bout de son nez depuis… euh, bah depuis la toute première apparition de Diggle, est arrivé ! Dig est au parfum : Oliver = Arrow, mais sa réaction ce sera pour la semaine prochaine ;).

Eh ouais mon gars : ton client sait déjà très bien se défendre lui-même ;)

Eh ouais mon gars : ton client sait déjà très bien se défendre lui-même ;)

Penchons nous un peu sur Thea, qui trouve définitivement grâce à mes yeux ! Alors oui, on pourrait trouver ses plaintes énervantes (la scène devant les tombes la semaine dernière, où elle compare l’enfer vécu par son frère sur l’île à ses propres tourments, était limite maladroite) mais je l’excuse totalement. Elle est attachante, et j’aime sa relation avec son frère. A noter aussi que la mère prend un visage beaucoup plus humain dans cet épisode : ses scènes avec Thea étaient très belles, et sa remise en question concernant son rôle de mère m’a bien plu.

Même quand elle joue les p'tites pestes de rapporteuse... je l'apprécie encore Thea ! C'est dire qu'elle a du potentiel la petite :D

Même quand elle joue les p’tites pestes de rapporteuse… je l’apprécie encore Thea ! C’est dire qu’elle a du potentiel la petite :D

Comme dans les épisodes précédents, les scènes de flashbacks avancent lentement et continuent à accumuler les questions : Qui est ce gars qui récupère Ollie après lui avoir tiré dessus (pour soi-disant le protéger ^^) ? Je pense qu’il parle Mandarin, donc c’est certainement lui qui lui a appris la langue (et sans doute plus ;)). Qui sont les gars en combinaisons de combat  qu’on voit à la fin ? Outre le fait qu’ils sont sans aucun doute les personnes dont parle notre Madarin et dont il a protégé Ollie. Mais toutes les questions ne viennent pas que des flashbacks, et la partie qui m’a le plus intéressée vient de la recherche d’infos par Oliver qui prend alors contact avec la mafia russe (et c’est pas que parce que je trouve que quand il parle russe Oliver est sexy :p) : Pourquoi dit-on de lui qu’il est « capitaine » ? Son tatoo montre qu’il est « Bratva »… mais de quelle organisation fait-il partie et pourquoi/comment ?

"Je viens de te tirer une flèche en plein dans l'épaule... mais c'était pour ton bien p'tit !" Euh... ouais, si tu le dis ^^;

« Je viens de te tirer une flèche en plein dans l’épaule… mais c’était pour ton bien p’tit ! »
Euh… ouais, si tu le dis ^^;

Bref : beaucoup de questions et j’aime ça ! Ca continue à nous accrocher. Les scènes d’actions étaient mieux que la semaine dernière, les personnages dans l’ensemble continuent de me convaincre (juste : tuez-moi Tommy et ça devrait aller ^^), Dig qui découvre l’identité secrète d’Oliver ça me botte énormément (tout comme le fait que ça n’ait pas trop trainé… j’avais envie qu’au moins une personne soit au courant, et Dig est la personne idéale).

Et pour finir, la révélation de l’épisode : la casquette ne va pas du tout à Stephen Amell ! (si si, c’est très important comme info !!)

Publicités

3 réponses à “Arrow : 1×03 Review

  1. Lupo 26 octobre 2012 à 11:51

    Bonne continuité dans la qualité, seul bémol, le triangle amoureux, Oliver, Tommy et Laurel m’emmerde un peu, j’ai jamais aimé Tommy et Laurel me soule de plus en plus, donc forcément, surtout qu’on se doute déjà comment ça va finir.
    Pour les scènes d’actions, je reste mitigé, y a du bon, la scène de grimpette sur le mur, et du moins bon, l’affrontement Green Arrow/Deadshot, Décidement Deadshot, ça passe pas, aussi bien en comics que là, j’ai trouvé son costard un peu moyen, surtout sa lunette de visée, et je parle pas de l’espèce de mitraillette de poignet totalement kitsch :p J’ai trouvé ça trop court et un peu trop expédié, merde c’est censé être un super vilain et il se fait torché comme une fillette et claque dès sa première apparition dans la série. J’espère que Deathblow aura un peu plus de répondant.

  2. Clarisse 25 octobre 2012 à 23:26

    j’ai suivi les premiers épisodes sur tes conseils. J’adore le côté « super héros beau gosse avec un arc et des flêches ». Je trouve que ça manque un peu d’humour et d’autodérision. Mais j’attends la suite avec impatience !

    • Circé 25 octobre 2012 à 23:45

      Y’a des séries qui sont faites pour l’auto-dérision, et qui maitrise la chose (j’pense à Supernatural qui est passée maitre en la matière) et d’autres séries qui ne sont clairement pas faites pour ça… Arrow fait partie de la seconde catégorie selon moi.
      Un peu de légèreté par ci par là (comme les scènes entre Dig et Oliver pas exemples) suffisent amplement je trouve.
      La série se veut assez sérieuse, mature et plus sombre que ce qu’on a été habitués à voir avec les (assez rares) séries de superhéros, et moi c’est exactement ce que j’ai envie de voir ;)

Laisser un commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :