The Circé Zone – Le blog

Attention : Zone de turbulences

The Fades : critique


The Fades - Série TV - Critique

The Fades - Série TV - Critique

Synopsis :
Paul est hanté par des rêves apocalyptiques et ce ne sont pas les visites chez son psychiatre qui semble pouvoir lui donner des réponses. Comme si ça ne suffisait pas, après une nuit mouvementée dans un centre commercial désaffecté, durant laquelle il a été témoin d’étranges événements, il commence à voir des fantômes ! Neil, membre d’une organisation qui se fait appeler les « Angéliques », lui explique que les « Fades » sont des esprits qui n’ont pas effectués leur ascension et se retrouvent condamnés à errer éternellement parmi les vivants sans jamais pouvoir sentir, toucher ou encore être vu. Mais la colère que leur état engendre semble sur le point de réveiller une force inconnue : certains « Fades » commencent à pouvoir interagir avec le monde des vivants et se mettent à tuer et dévorer les humains…

Créateur : Jack Thorne
Réalisateurs : Tom Shankland, Farren Blackburn…
Scénariste : Jack Thorne
Compositeur : Paul Thomson

Genres : Fantastique / Horreur
1ère diffusion + Chaîne (UK) : 21/09/2011 sur BBC
1ère diffusion + Chaîne (France) : Jamais

2011-Série 1 : 6 épisodes de 56 minutes

Bande annonce

Générique

Personnages (Acteurs) :


Paul

(Iain De Caestecker)

Jeune homme perturbé, Paul est du genre discret, toujours en retrait et solitaire, si on excepte son meilleur ami Mac. Depuis le divorce de ses parents Paul voit régulièrement un psychiatre. Mais rien ne semble vouloir s’arranger dans sa vie : après les rêves qui le hantent chaque nuit, voilà qu’il voit des fantômes ! Selon Neil, Paul a une destinée qui l’attend… Il possède plusieurs pouvoirs. Dans l’épisode un on découvre qu’il est visionnaire comme Sarah, dans le second il montre également des pouvoirs de guérison tout comme Helen, il possède également des ailes (!)…


Mac

(Daniel Kaluuva)

Le meilleur (et seul) ami de Paul. Inséparables, ils sont à ranger du côté des losers du lycée. Geek par excellence, il passe son temps à comparer la vie à des films et n’hésite pas à parler en citations ! Pour lui Paul et ses rêves s’apparentent à un remake de « Nightmare on Elm Street » dans lequel Paul serait Heather Langemkamp ^^. Dans un premier temps on pourrait penser que c’est plus Paul qui a besoin d’un ami sur qui compter, mais finalement la dépendance et double et Mac a tout autant besoin, voir plus, de Paul qu’inversement.


Neil

(Johnny Harris)

Après une rencontre mouvementé avec Paul, Neil va découvrir que ce dernier possède les capacités pour devenir un « Angélique ». Neil va alors jouer les mentors et prendre Paul sous son aile pour le préparer au cataclysme qui arrive.


Sarah

(Natalie Dormer)

Co-équipière de Neil dans l’organisation des « Angéliques ». Selon lui Sarah est la seule de l’organisation à avoir essayé de garder une vie normale à côté de ses activités. Sarah a des visions et partage d’ailleurs la même vision apocalyptique que Paul : un avenir fait de cendres où toute vie est détruite. Dès le début de la série, Sarah meurt. Au moment où elle allait effectuer son ascension, sa balise s’éteint la condamnant à errer sur Terre. Elle va alors se raccrocher à Mark…


Mark

(Tom Ellis)

Ex-mari de Sarah, avec qui il continue de cohabiter (!), c’est également le professeur d’histoire de Paul et Mac. Après la disparition de Sarah, Mark va creuser le passer de son ex-femme et découvrir ce qu’elle lui cachait.


Anna

(Lily Loveless)

Soeur jumelle de Paul, elle est tout simplement son extrême opposé ! Fashion, elle fait partie des leaders au sein du lycée, et traite son frère d’attardé.


Jay

(Sophie Wu)

Elle possède deux facettes : d’un côté elle traîne avec Anna et se fond dans la masse, de l’autre elle souhaiterai être spéciale et apprécie Paul et son côté décalé.

Critique :
Voilà une série que je n’avais pas vu arriver : honte sur moi ! Cette série, produite par BBC3 qui nous a entre autres donnée l’excellente « Being Human », fut pour moi la bonne surprise du début de saison 2011/2012 ! Déjà, dès les premières images on pourra constater une qualité visuelle indéniable : que ce soit à travers le fabuleux générique ou encore les jeux de lumière et les décors magnifiques et surtout variés, la série s’offre une réalisation de première facture. On peut également rajouter à cela des effets spéciaux plus qu’honorables et surtout une grande qualité de maquillage pour les créatures (les « Fades »).

Paul fait de curieux rêves remplis de cendres

Paul fait de curieux rêves remplis de cendres

L’introduction du premier épisode ne prend pas de gant et nous lâche sans ménagement aucun en pleine action : on ne sait pas où on est, qui sont les personnages, dans quelle situation ils se trouvent, ni sur quelles règles s’appuie l’univers de la série… à moins bien sûr d’avoir lu des résumés et descriptifs avant, ce qui n’était pas mon cas et j’en suis ravie ! En tout cas le résultat est là : la série instaure une ambiance sombre et énigmatique dès le début et s’est suffisant pour nous prendre dans ses filets et ne plus nous lâcher.

Neil et Helen doivent faire face au curieux complortement des Fades

Neil et Helen doivent faire face au curieux complortement des Fades

Passé les quelques premières minutes déroutantes, la série se calme et prend le temps de nous exposer les personnages et leur situation. On découvre en parallèle d’un côté Paul et Mac, notre duo de « loser / geek », qui forment une paire détonante et pas toujours dans la finesse (Mac particulièrement) mais terriblement sympathique, et de l’autre Neil, qui doit gérer les événements survenus dernièrement. La partie de l’histoire centrée sur Neil nous dévoile petit à petit l’univers de la série et plus précisément les « Angéliques » (ou « Ghostbusters », comme les appellera Paul ^^) qui semblent dotés de pouvoirs. Evidemment, les lignes narratives de Neil et Paul vont vite se croiser et Paul d’évoluer en conséquence.

On prédit à Paul un destin dont dépendra l'avenir du monde

On prédit à Paul un destin dont dépendra l'avenir du monde

On a alors deux ambiances qui se télescopent : l’ambiance teenage apparentée à « Skins » (série sur laquelle le créateur de « The Fades », Jack Thorne, a travaillé) avec le duo Paul et Mac ainsi que la sœur de Paul, Anna, et bien sûr l’inévitable béguin du héros à savoir Jay ; et de l’autre côté la trame de fond sombre et annonciatrice de fin du monde. Il faut avouer que le tout se marie très bien du fait d’un personnage central, Paul, qui a clairement un pied de chaque côté. Paul est un personnage lunaire, il est à part que ce soit au lycée où il fait partie des outsiders, dans sa famille où sa jumelle le renie complètement et dans laquelle il vit mal le départ de son père, ou parmi les « Angéliques » Paul semblant accumuler les pouvoirs et être lié aux événements actuels et aux changements chez les « Fades ». La série maintient donc un équilibre précaire entre ses deux univers : durant les 3 premiers épisodes, la narration penche plutôt du côté « teenage » de l’histoire, avec un Paul qui essaye de concilier ses deux vies, mais un évènement en fin d’épisode 3 va définitivement faire pencher la balance du côté sombre de l’histoire et les 3 derniers épisodes vont aller crescendo, enchainant moments sombres, sanglants et tragiques (une scène du dernier épisode est terriblement choquante car inattendue) pour finir la série avec brio ! Cette fin conclue l’histoire mais laisse clairement ouverte la porte pour une suite (qui semble ne pas vouloir venir :/) !

Le chef des Fades qui se nourrissent... de chaire humaine

Le chef des Fades qui se nourrissent... de chaire humaine

Côté acteurs : j’étais ravie de voir des têtes plus ou moins connues. Tom Ellis, qui joue Mark, interprétait Cenred dans la saison 3 de « Merlin » (et je note que je le préfère largement ici !), Natalie Dromer, qui joue Sarah, est très connue pour son rôle d’Anne Boleyne dans « The Tudors » et on retrouve également deux ex-« Skins » avec Lily Loveless/Anna et Daniel Kaluuva/Mac. Tout ce beau monde s’en sort relativement bien ! Mais mes coups de cœur certains sont : Iain De Caestecker qui joue un Paul vraiment touchant et Johnny Harris que je regrette de n’avoir jamais vu avant et qui excelle dans le rôle de Neil… le duo Neil/Paul est d’ailleurs pour moi l’un des gros point fort de la série ! Autre bonne surprise : Sophie Wu qui interprète Jay, le flirt de Paul. Ils sont d’ailleurs vraiment adorables tous les deux surtout avec la maladresse de Paul ! Seul petit bémol du casting : Daniela Nardini. C’est certain qu’on verra assez peu Helen et c’est tant mieux car son personnage relativement froid ne m’a pas du tout accroché.

En bref : voilà une petite série fantastique/horreur à l’esthétisme vraiment soignée, dont l’histoire et l’ambiance nous happent dès les premiers instants et va crescendo, avec des personnages accrocheurs, sympathiques et loin des sentiers battus. Très bonne surprise !

Points positifs :
+ Très bonne réalisation
+ Histoire originale
+ Ambiance sombre
+ Tout va crescendo
+ Personnages intéressants

Points négatifs :
– Les passages « teenage » peuvent déplaire
– Pas de saison 2 en vu


Quelques images (cliquez dessus pour les voir en plus grand) :










Publicités

4 réponses à “The Fades : critique

  1. Bob 12 avril 2012 à 13:07

    Ca à l’air sympa! Je test =)

    • Circé 12 avril 2012 à 15:26

      Bon test à toi ^^

  2. Kali 6 avril 2012 à 10:43

    Je ne sais pas trop pourquoi mais malgré les qualités indéniables de la série je n’ai pas réussi à accrocher, je pensais me remotiver pour la saison 2 mais l’annulation est confirmée on dirait

    • Circé 6 avril 2012 à 11:39

      Il y a à peine quelques jours, pendant une interview pour la promo du film « Snow White and The Huntsman », l’acteur Johnny Harris (Neil) a confirmé qu’aucune saison 2 n’avait été commandée, mais officiellement la BBC n’a toujours rien déclaré sur l’avenir de la série… enfin là on peut en effet en conclure que c’est rappé pour une éventuelle saison 2 ^^;

Laisser un commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :