The Circé Zone – Le blog

Attention : Zone de turbulences

Miracles : critique


Miracles - Série TV - Critique

Miracles - Série TV - Critique

Synopsis :
Paul, Alva et Evelyn forment le « Sodalitas Quaerito ». Ils enquêtent sur les phénomènes inexpliqués qui leur sont rapportés : miracles, fantômes, possessions, réincarnations, etc… sont leur lot quotidien.

Créateurs : Michael Petroni & Richard Hatem
Showrunner : David Greenwalt
Compositeur : Robert J.Kral

Genre : Fantastique
1ère diffusion + Chaîne (US) : 27/01/2003 sur ABC
1ère diffusion + Chaîne (France) : 14/03/2006 sur Série Club

2003-Saison 1 : 13 épisodes de 42 min

N’ayant pas trouvé de bande annonce/trailer, voilà un montage vidéo de qualité fait par un fan de la série…
les 30 dernières secondes spoilent un peu, le reste peut être vu sans vraiment de souci :


Paul Callan
(Skeet Ulrich)

Paul travaillait pour le compte de l’église catholique, il était chargé d’enquêter sur les miracles pour s’assurer de leur véracité ou au contraire dévoiler l’imposture, jusqu’au jour où il commença à avoir des doutes sur ce qu’il faisait et à ne plus supporter de briser l’espoir des gens. Après être resté au vert pendant 3 mois, il reçoit un appel lui demandant d’enquêter sur les prétendus pouvoirs de guérison d’un enfant nommé Tommy. Durant son investigation Paul Callan sera victime d’un accident au cours duquel il verra son sang former cette phrase « God is Now Here » et Tommy donnera sa vie pour le sauver. Après cet évènement tragique Paul sera contacté par Alva Keel qui lui demandera de rejoindre les « Sodalitas Quaerito ». Paul a perdu sa mère alors qu’il n’avait que 5 ans et n’a jamais connu son père. Il a été élevé dans un orphelinat catholique par le Père « Poppi » Calero. Paul cherche aussi bien des réponses sur ce qu’il a vu s’inscrire dans son sang que sur Tommy qui semble le hanter depuis…


Alva Keel
(Angus MacFadyen)

Ancien professeur d’université, Alva est à la tête du « Sodalitas Quaerito ». Homme très instruit (il parle énormément de langues différentes et est une vraie encyclopédie des phénomènes paranormaux), il semble en savoir plus qu’il ne veut le dire sur Paul. Lors de leur premier entretien il lui révèle que d’autres personnes ont également été les témoins du phénomène appelé « hémographie » (lettres écrites dans du sang) mais que le message qu’elles y ont lu est d’un sens sensiblement différent de celui de Paul : « God is Nowhere ». Alva demande alors à Paul de rejoindre son organisation.


Evelyn Santos
(Marisa Ramirez)

Ancien officier de police, Evelyn travaille maintenant au côté d’Alva.
Elle l’a rejoint après qu’on lui ait tiré dessus dans la tête (elle a encore la balle à l’intérieur du crâne) durant l’exercice de ses fonctions. Elle élève seule son jeune fils Matty.

Critique :
J’ai énormément de séries en retard (The mentalist, True Blood, Psych etc… la liste est longue) et j’ai aussi quelques séries à voir absolument sous peine de lynchage (Oui, oui, je vais regarder « Game of Thrones » ! Jetez ses pierres !… Non, pas sur moi !! >_<)… mais au lieu de ça, mon esprit de contradiction m’a poussée à déterrer une série que j’avais déjà vu il y a de cela au moins 5/6 ans ^^ ;. Bon à la base je cherchais à me refaire « Strange » mais dur de remettre la main dessus (enfin ça y’est, elle arrive :D) donc du coup je me suis rabattu sur une série avec laquelle elle avait quelques points communs : « Miracles ».

Paul commence à en avoir un peu mare de toujours tomber sur des miracles bidons ^^;

Paul commence à en avoir un peu mare de toujours tomber sur des miracles bidons ^^;

Alors déjà premier constat : la série a été produite en 2002, donc pour ceux qui comme moi ont des connaissances extrêmement poussées en mathématique, vous pourrez constater qu’elle fête ses 10 ans cette année ! :D Et force est d’admettre qu‘elle vieillit relativement bien, j’ai vu des séries du même âge accuser le coup bien plus sévèrement qu’elle. Les raisons de ce vieillissement en douceur ? Et bien tout simplement parce que la série avait su rester simple et épurée dans son habillage : décors, accessoires, vêtements, voitures, tout avait déjà un petit côté « vieillot » pour l’époque, dans le sens où beaucoup d’épisodes se passent dans des lieux reculés des Etats-Unis, où les vieilles voitures américaines sont légion, où la mode n’est pas la préoccupation première des habitants etc… et l’utilisation des technologies, comme les portables ou les pc, reste suffisamment discrète pour ne pas qu’on fasse de fixette sur la vétusté des appareils. Rajoutez à cela que malgré le sujet « surnaturel » de la série, les effets visuels tape à l’œil sont quasiment inexistants ce qui évite pour le coup de donner un côté kitch et/ou raté à l’ensemble. La réalisation et le montage de bonne facture ainsi que le rythme soutenu des épisodes sont également pour beaucoup au bon vieillissement de la série. Finalement la seule chose qui peut gêner au premier abord c’est le format 4/3 qui à l’heure du tout 16/9e laisse une impression « d’enfermement »… enfin si comme moi on s’enchaine les 13 épisodes sur 2/3 jours autant vous dire qu’on se réhabitue vite à la chose ;).

Le trio Paul, Alva et Evelyn formant le « Sodalitas Quaerito »

Le trio Paul, Alva et Evelyn formant le « Sodalitas Quaerito »

A l’époque de sa diffusion la série à littéralement été maltraitée par la ABC : les deux premiers épisodes ont été diffusés à un jour d’intervalle au mois de janvier 2003, puis plus rien jusqu’à mars, mois durant lequel les 3 épisodes suivant ont été diffusés. Autant dire qu’avec ce genre de traitement, la série n’avait aucune chance de trouver son public, de plus ABC a annoncé son annulation au court de ce même mois de mars et n’a jamais continué sa diffusion. Il aura fallu attendre décembre 2003 pour que la chaine Canadienne « Vision Tv » diffuse la série dans son ensemble. Il est toujours fort dommage (et incompréhensible) de voir une chaine produire une série, et donc y investir un minimum, pour ensuite la diffuser de façon complètement insensé la tuant ainsi dans l’œuf, et sans même avoir le respect pour les spectateurs, autant que pour les personnes ayant participé à sa création, de la diffuser dans son intégralité. Notons qu’ABC est une spécialiste de ce genre de maltraitance, mais quand il s’avère que la série massacrée par la chaine est une série un tant soit peu intéressante, de qualité et avec une trame de fond qui demande d’en savoir plus, comme c’est le cas avec « Miracles », la chose est d’autant plus frustrante !

Paul au chevet de Tommy, le petit garçon qui va chambouler toute sa vie

Paul au chevet de Tommy, le petit garçon qui va chambouler toute sa vie

« Miracles » est une petite série sans prétention aucune mais qui méritait beaucoup mieux ! Chaque épisode se regarde avec intérêt et même les histoires qui peuvent sembler plus simples et classiques sont toujours soutenues par un bon montage qui nous accroche, ou encore par des guest/acteurs de qualité et des personnages attachants, je pense qu’on peut remercier pour tout ça le Showrunner de la série qui n’est autre que l »excellent David Greenwalt. La série se compose donc essentiellement d’épisodes indépendants : chaque semaine Paul, Alva et Evelyn enquêtent sur un nouveau cas de phénomène inexpliqué et l’histoire trouve toujours une conclusion. Mais la série développe également une trame de fond : Paul et les évènements du premier épisode  sont au cœur de cette storyline qui se développait doucement en parallèle et s’avérait très intéressante ! Je n’ai jamais eu beaucoup de plaisir à suivre des histoires qui traitent de miracles, de dieu, de la foi ou autres choses du genre, je n’aime pas les œuvres qui prêchent la bonne parole au point de donner la nausée, mais « Miracles » malgré un sujet qui s’y prête totalement (Paul est de plusieurs manières étroitement lié à l’église, il enquêtait officiellement sur les miracles pour celle-ci, il a reçu un message lié à Dieu écrit par son propre sang etc…) ne donne jamais des leçons, ne tombe jamais dans la « niaiserie », ne dégouline jamais de bons sentiments, et même si Paul, le personnage central, est clairement croyant il s’avère aussi qu’il se pose beaucoup de questions sur ses croyances (ceci est au centre de la série) et attends de vraies réponses même si elles ne seront pas celles espérées. Dieu est donc l’un des sujets traités par la trame principale au même titre que les « ténèbres », c’est d’ailleurs clairement visible à travers les deux messages qui ne cessent de revenir dans la série « God is Now Here » (Dieu est là) « God is Nowhere » (Dieu est nulle part). Donc pour ceux qui comme moi seraient allergiques aux séries qui touchent à ce type de sujet, n’ayez crainte : « Miracles » n’a aucun partie prit et traite adroitement la chose (au contraire d’une série comme « Mystérious Ways » dont le sujet est assez similaire, mais qui était au final assez écœurante de bons sentiments <_<). La série n’est pas pour autant exempt d’humour et de légèreté  et même si ce n’est pas à se rouler par terre de rire ça détend habillement l’atmosphère.
Côté composition musicale et effets sonores c’est de qualité : les musiques sont généralement lancinantes mais savent devenir plus sombres ou même discrètes quand il le faut, les bruitages sont efficaces (j’ai sursauté une fois :p) et les musiques additionnelles sont bien choisies.

Paul discutant avec Poppi et lui faisant part de ses doutes

Paul discutant avec Poppi et lui faisant part de ses doutes

Seulement trois personnages principaux sont présents dans cette série, donc elle a tout le loisir du monde pour les développer convenablement. Si Evelyn n’aura pas eu le temps de l’être (le dernier épisode la concerne directement, mais le reste de la série la met clairement en retrait) Alva et bien sûr Paul auront eu droit à de très bons développements. Alva est un personnage parfois drôle et léger mais qui garde beaucoup de secrets et l’intérêt qu’il porte à Paul le pousse encore plus dans cette mauvaise habitude. C’est une personne terriblement intelligente et maligne mais dont on sent bien que la recherche de vérité et d’informations passe avant tout autre chose. Paul lui est la gentillesse incarnée, mais les évènements qui lui sont directement liés semblent le prédisposer à autre chose. Il a un passé sombre (l’histoire de son père promettait beaucoup) dont il connaît peu de chose, et sa recherche continuelle de réponses semblait le mener sur un chemin encore plus sombre… on ne sera malheureusement jamais le fin mot de l’histoire, c’est réellement dommage.

Alva et Paul, deux personnages réellement intéressants

Alva et Paul, deux personnages réellement intéressants

Les acteurs sont parfaits : Skeet Ulrich a toujours eu une tête d’ange et les réalisateurs ont déjà joué plusieurs fois avec cet aspect de sa personnalité en le prenant à revers faisant de l’ange un démon (dans « Scream » par exemple). La série semblait vouloir jouer sur le même terrain et l’acteur s’en sortait à merveille. Angus MacFadyen qui joue Alva est tout aussi parfait. L’acteur est excellent et a autant d’ambivalence que Skeet Ulrich/Paul. En ce qui concerne Marisa Ramirez/Evelyn, difficile de réellement juger vu que, comme dit plus haut, son personnage était finalement bien en retrait durant ces 13 épisodes (la série l’aurait sans doute d’avantage développée sur la longueur si on lui avait donné sa chance) mais le dernier épisode lui a permis d’en montrer plus sur ces talents d’actrice et elle était très convaincante. On notera aussi le toujours excellent Hector Elizondo dans le rôle régulier du Père Calero surnommé « Poppi » qui s’avérait être un personnage très attachant.
On pourra aussi voir en guest star des acteurs connus : Maggie Grace de « Lost », Zachary Quinto le Sylar de « Heroes » (bon, on le voit à peine j’avoue :p), Alicia Coppola de « Jericho » (tient, mais c’est pas Skeet Ulrich la vedette de « Jericho » ? Ah mais si :p), Tamara Taylor de Bones (pour un tout petit rôle) et l’incroyable Gloria Stuart qui jouait Rose âgée dans le film « Titanic »… ainsi que tout un tas d’autres têtes connues vu régulièrement dans d’autres séries. Un très bon casting donc.

Durant la série Paul s'en prend régulièrement et littéralement plein la figure ! :p

Durant la série Paul s'en prend régulièrement et littéralement plein la figure ! :p

En bref : une série de qualité tuée dans l’œuf par ABC qui ne lui aura donné aucune chance de réussir. La trame de fond promettait beaucoup et se développait à un bon rythme, les histoires indépendantes étaient intéressantes et prenantes, jamais aucun ennui ne venait nous titiller même devant les histoires susceptibles de moins nous accrocher. Des acteurs convaincants, une bonne réalisation, une bande son efficace… mais évidemment pas de réponses aux questions qu’on pouvait se poser. Vraiment dommage que la série n’ai pas eu sa chance !

Publicités

7 réponses à “Miracles : critique

  1. bulmae 3 avril 2012 à 22:36

    ça a l’air sympa :) j’essayerais l’épisode 1 à l’occasion.

    • Circé 3 avril 2012 à 22:38

      N’hésite pas à venir partager ton opinion sur la série (ou seulement l’épisode 1 ;)) par ici quand ce sera fait ^^

      • Bulmae Guéry 4 avril 2012 à 17:52

        Je suis en train de charger l’épisode 1 :)

        • Circé 4 avril 2012 à 17:59

          Je croise les doigts pour que tu ne sois pas déçu ^^ Bon visionnage :)

          • Bulmae Guéry 4 avril 2012 à 21:07

            Je n’ai pas du tout été déçu, et ça dès l’intro de l’épisode qui m’a bien fait rire. Je vais continuer à la regarder, je viendrais surement redonner mon avis quand je l’aurais finit.
            Heureusement que tu est là pour lui avoir donné sa chance, et j’espère que d’autres lecteurs de ton blog vont regarder cet série. :)

            • Circé 4 avril 2012 à 21:12

              lol tu as un sens de l’humour « particulier » si l’intro t’a fait rire… en faite tu dois avec le même sens de l’humour que moi :p
              En tout cas je suis ravie quand je peux faire découvrir de nouvelles séries et partager ça avec d’autres :) J’attendrai ton avis final sur la série avec impatience, et encore une fois : bon visionnage ^^

              • Bulmae Guéry 5 avril 2012 à 17:55

                Merci, et oui je dois avoir un humour spécial :p

Laisser un commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :