The Circé Zone – Le blog

Attention : Zone de turbulences

Being Human US : critique


Being Human version US

Being Human version US

Synopsis :
A Boston, on trouve une colocation assez particulière : un vampire, un loup-garou et un fantôme. Ces trois êtres hors du commun, qui tentent de vivre normalement, vont vite être rattrapés par ce qu’ils sont vraiment et les problèmes qui vont avec…

Créateurs : Jeremy Carver & Anna Fricke sur une idée originale de Toby Whithouse
Genres :
Drame / Fantastique
1ère diffusion + Chaîne (Canada & US) : 17/01/2011 sur Space & Syfy
1ère diffusion + Chaîne (France) : 18/10/2011 sur SyFy France

2011-Saison 1 : 13 épisodes de 42 min
2012-Saison 2 : 13 épisodes de 42 min
2013-Saison 3 : 13 épisodes de 42 min

Trailer saison 1

Personnages (Acteurs) :

Ian Daniel « Aidan » McCollin (Sam Witwer)
Statut : Vampire
– Aidan avait une vie normale avec femme et enfant jusqu’en 1779, année où, alors qu’il était soldat, il fut transformé en vampire par Bishop. Depuis quelques années, Aidan essaye de reprendre sa vie en mains et de ne plus consommer de sang frais. Il compte sur Josh pour le soutenir dans sa tâche de mener une vie normale.  Du temps où il était le bras droit de Bishop, Aidan étaient très respecté chez les vampires, mais son changement d’attitude est très mal vu par Bishop et les autres vampires qui ne comptent pas lui faciliter la tâche… d’autant qu’Aidan a beaucoup de mal à résister au sang et la moindre tentation lui pose problème !

Joshua  « Josh » Levinson (Sam Huntington)
Statut : Loup-garou
– Josh avait tout pour être heureux : une famille à laquelle il était très attachée, une fiancée, un avenir brillant qui s’annonçait dans la médecine… jusqu’au jour où, il y a deux ans de ça, il fut blessé par un loup-garou et en devint  un à son tour. Du jour au lendemain il abandonna ses études, quitta sa fiancée et partie sans donner de nouvelle à sa famille. Il finit par rencontrer Aidan qui l’aida à gérer sa nouvelle condition, et lui procura une nouvelle stabilité : ils s’installent ensemble dans une nouvelle maison et se font engager dans l’hôpital du coin. Josh n’accepte pas le loup en lui et aimerait trouver un remède à sa condition…

Sally Malik (Meaghan Rath)
Statut : Fantôme
– Pendant ses études, Sally est tombée follement amoureuse de Danny. Après l’obtention de leurs diplômes ils se sont immédiatement fiancés. Alors qu’elle venait de s’installer avec lui dans leur nouvelle maison, Sally fit une chute mortelle dans les escaliers, elle n’avait alors que 24 ans. Depuis, Danny a déménagé et sous-loue la maison… Josh et Aidan en sont les nouveaux occupants quand à Sally elle hante les lieux. Elle sera surprise de découvrir que ces locataires peuvent la voir et qu’il existe tout un monde surnaturel dont elle n’imaginait pas l’existence… Sally, sous des dehors énergiques et vifs, doute en fait continuellement d’elle-même. Elle va chercher à comprendre pourquoi elle est encore là et essayer de donner un sens à tout ça…

Critique :
Comme vous le savez : l’univers regorge de mystères ! Les crop-circles sont-ils des pistes d’atterrissage Alien ? L’Atlantide a-t-il jamais existé ? Comment Bigfoot occupe-t-il ses longues soirées en solitaire ? Nicolas Cage refera-t-il un jour un bon film ? Mais parmi toute cette longue liste, il y en a un qui détrône tous les autres, de par son insondable profondeur et son intrigant illogisme : pourquoi, oui pourquoi, les Américains s’amusent-ils à faire des remakes d’œuvres non seulement excellentes mais en plus déjà en anglais ?! Qui sera un jour capable de répondre à cette énigmatique question ?!

En attendant, penchons-nous sur l’un de leur méfait les plus ressent : « Being Human US » ! Si vous fouillez un peu le blog (vu son épaisseur toute relative, la démarche ne devrait pas être trop longue :p) vous remarquerez vite que je suis une fan inconditionnelle de la série d’origine, à savoir « Being Human UK« . En partant de là vous pourriez sans doute croire que tout ce qui va suivre serait un manque total et flagrant d’objectivité de ma part… et vous auriez sans doute raison ! Mais je vais faire semblant de rien et m’appliquer à faire la critique de cette chose… euh, série ! ^^;

Josh & Aidan en pleine pause ^^

Josh & Aidan en pleine pause ^^

Avant de commencer le massacre… euh, la critique (décidément) je tiens à préciser que je ne la rédige pas en ayant vu seulement un ou deux épisodes, que nenni ! Ayant un penchant masochiste prononcé (et complètement assumé) je m’évertue à visionner religieusement chaque mardi l’épisode de la semaine de la série, donc tout ce qui suit à une base solide, vous pouvez me faire confiance (ou pas :p) !

Premier constat : le scénario reprend une base complètement similaire à la série Anglaise. Et pour cause : Toby Whithouse lui-même a écrit les grandes lignes de ce remake, je pense d’ailleurs qu’il a essayé d’y ramener un peu la noirceur et le ton du pilot de la série anglaise (pilot un peu renié depuis par la BBC), j’en veux pour preuve le côté vampire de l’histoire, plus sombre et organisé, comme il semblait l’être dans le pilot anglais, notamment à travers  l’espèce de « garçonnière » vampirique de la saison 1 qui est bien dans la même veine. Pour le reste on retrouve donc comme base nos trois colocataires fantôme/loup-garou/vampire, seuls différences notables : ils sont évidemment américains et ont changé de noms (Annie devient Sally, George devient Josh et Mitchell devient Aidan).

Miamy !! :p

Miamy !! :p

Cette similitude avec la série anglaise et à la fois une bonne et une mauvaise chose. Bonne parce que c’est évidement cette histoire de colocation hors-norme qui a séduit le public ainsi que les états d’âmes de notre trio, mais également mauvaise car la comparaison est d’autant plus facile et va inévitablement en défaveur de la série américaine si tant est qu’on ait vu la série originale. D’ailleurs notons que quand « Being Human US » reprend des scènes complètes ou évènements de la série UK, le couperet tombe directe : les acteurs (particulièrement Josh) semblent « singer » les acteurs anglais plus qu’autre chose, les scènes n’ont jamais la qualité des originales et l’intérêt est forcément moindre vu que pas d’effet de surprise. Mais au fil de la saison 1 (deux fois plus longue que celle de la série anglaise), ce remake finit doucement mais sûrement par se créer sa propre mythologie et les différences (principalement dans le mode de fonctionnement des vampires et des fantômes) se font de plus en plus sentir. A partir de là, la dynamique est meilleure, l’intérêt grandit enfin et même Sam Huntington (Josh) joue mieux vu qu’il n’essaye plus de « mimer » Russell Tovey (George). Seulement voilà : malgré toute la bonne volonté la sauce ne prend pas ! Alors on pourrait croire que mon attachement à la série d’origine y est pour quelque chose… j’avoue sincèrement que c’est possible, mais je reste persuadée que tous les défauts que je trouve à ce remake je les trouverais même sans ça !

Le fantôme de Sally hante son ex et la nouvelle copine de celui-ci...

Le fantôme de Sally hante son ex et la nouvelle copine de celui-ci…

Prenons cas par cas et commençons par Sally. Déjà je précise que j’avais plutôt un apriori positif quant au choix de l’actrice (je la connaissais via une petite série pour ado et j’en gardais un bon souvenir)… seulement au final : j’ai une envie quasi constante de lui donner des baffes ! Mais qui est le plus à blâmer pour ça ? L’actrice qui semble vouloir gagner la médaille de la meilleure imitation de Droopy ? Les dialogues qui sont d’une platitude incroyable ? Ou alors cette horrible impression que les scénaristes se foutent de nous ? Car oui : Sally a les storylines les plus ennuyeuses, convenues et ridicules qu’il m’ait été données de voir. Pour résumer : le personnage passe son temps à vouloir « partir »… « rester »… « partir »… « rester »… « partir »… « rester »… une vraie girouette ! Mais par pitié : qu’elle prenne enfin une vraie décision ! Son développement n’a aucun sens et à la longue fait perdre toute sa crédibilité au personnage… je ne sais pas vous mais moi m’attacher à une girouette je ne peux tout simplement pas ! Et si il n’y avait que ça, mais en plus les scénaristes ont décidé qu’entre ses changements d’avis, Sally devait continuellement se prendre la tête (et la nôtre en même temps) sur le pourquoi du comment elle est ici et quel sens donner à sa mort. Alors oui, l’idée est bonne, sauf quand ça s’étale sur 2 saisons ! C’est si compliqué que ça de lui trouver autre chose à faire ?! Et même cette histoire de « Reaper » en saison 2, qui aurait pu enfin la faire évoluer et la sortir de cette boucle infernale, ne fait que ramener encore et toujours les mêmes interrogations pseudo-métaphysiques ! Tuez Sally une bonne fois pour toute et qu’on en parle plus : je ne la supporte plus !

Droopy & Josh : des similitudes troublantes !!

Droopy & Josh : des similitudes troublantes !!

On reprend son calme et on passe à Josh… Josh qui lui aussi semble concourir pour la médaille de la meilleure imitation de Droopy (et vu le regard de chien battu que nous fait l’acteur au moins une fois par épisode, je la lui remet bien volontiers ^^; )… moi je vous dit que cette série est faite par des dépressifs !  <_<. Bref, le plus gros problème avec Josh en saison 1 : c’est clairement l’acteur. Quand il se trouve à devoir jouer des scènes présentent dans la série originale, il semble que Sam Huntington est eu pour consigne d’imiter Russell Tovey, sans toutefois jamais y parvenir, et comme Madame Pas-de-chance est passée par là, Josh se trouve être le personnage qui hérite de la storyline qui suit le plus celle de la série anglaise ! Pas de bol. :/ Par contre je reconnais que dès qu’on s’éloigne de la version UK Sam Huntington devient bien meilleur. Mais malheureusement c’est sans compter sur sa « Nina », rebaptisée Nora pour ce remake, qui est sans nul doute l’un des personnages les plus antipathiques de la série. Si en saison 1 sa pouvait encore aller (leur début de romance est sympa à suivre), la direction prise par ce personnage en saison 2 donne envie de rentrer dans l’écran et de lui donner un bon coup de pied au c*l, histoire de la faire voyager à moindre coup… et de s’en débarrasser une bonne fois pour toute ! Résultat : on se demande vraiment ce que Josh peut bien lui trouver pour s’accrocher ainsi, ce qui évidement finit d’enfoncer le personnage de Josh. A noter également que, tout comme l’histoire de Sally, la storyline de Josh et Nora piétine constamment ! On a régulièrement l’impression de les voir faire et refaire les mêmes scènes et avoir les mêmes discussions… ça devient très vite lassant !

Josh & Nora : faites la disparaitre une bonne fois pour toute svp ! <_<

Josh & Nora : faites la disparaitre une bonne fois pour toute svp ! <_<

Finissons par Aidan. Deux points négatifs pour lui : l’acteur n’est pas près d’avoir un oscar… mais il a le mérite de ne pas avoir une tête à claque comme Sally ainsi que de ne pas singer la version UK. L’autre point (très) négatif pour moi se trouve dans le traitement du vampirisme. Ici Aidan est traité comme un toxico : dès qu’il succombe à son envie de boire du sang directement à la source on le retrouve 2 minutes plus tard dans un état pathétique, comme s’il s’était enfilé deux bouteilles de Vodka pure tout en sniffant un sac entier de coke ! <_< Alors l’idée de base n’est pas mauvaise, le parallèle entre sang et drogue est intéressant et même la série anglaise l’a vaguement sous-entendu  en parlant d’addiction (aussi bien pour le sang que pour le meurtre), mais voilà : une bonne idée ne suffit pas, encore faut-il que le traitement suive ; hors là, l’acteur n’étant pas excellent, les scènes de « Je suis shooté et je rigole comme un idiot » deviennent très vite ridicules >_<. Et pour couronner le tout, là encore les scénaristes nous rabâchent continuellement les mêmes états d’âmes et scènes depuis 2 saisons ! Pourtant Aidan hérite clairement de la partie du scénario la plus étoffée et les storylines liées aux vampires avancent assez bien. La mythologie vampirique de ce remake se complexifie encore en saison 2 avec tout un mode de fonctionnement qui nous ait exposé… un peu comme les « Anciens » dans la version UK mais en beaucoup plus développé, organisé et imposant.

Aidan et son "maker" Bishop

Aidan et son « maker » Bishop

Alors pris séparément les trois personnages ne sont pas brillants… mais vous allez me dire que le cœur même de la série est ailleurs, que c’est du côté du trio qu’ils forment et de l’amitié qui les lie qu’est le moteur de la série, je vous répondrais que oui… c’était le cas dans la série UK mais ici ce n’est absolument pas la cas ! C’est simple : on a l’impression de suivre trois séries en même temps ! Une sur les fantômes, l’autre sur les loup-garous et la dernière sur les vampires. Les « trois séries » se croisent rarement et quand c’est le cas c’est simplement pour de courtes scènes qui ne servent jamais (j’insiste sur le « jamais » !) à rien dans l’avancement des histoires. Les trois personnages cohabitant ils finissent forcément par se croiser, mais ils ne semblent jamais vraiment intéressés par l’idée de tenir au courant leurs deux amis de ce qui leur arrive dans leur vie ! Ces quelques trop rares et courtes scènes entre les trois personnages principaux semblent uniquement là parce qu’il faut bien les mettre et cherchent, il me semble, à apporter un peu d’humour et de légèreté dans la série… sauf que même si certaines fois elles font sourire, on est bien loin de l’éclate totale, tout simplement parce qu’en règle générale on est depuis longtemps tombé dans l’ennui le plus complet et qu’à ce niveau-là il faudrait au moins un défibrillateur pour nous redonner un semblant d’énergie !

Quelques (rares) scènes font sourire

Quelques (rares) scènes font sourire

La série n’est pas complètement à jeter (sinon j’aurai arrêté de la regarder depuis longtemps :p) et certainement que pour les personnes n’ayant pas vu la série UK, Being Human US pourrait être une bonne surprise… mais voilà, le constat est là : elle ne tient pas la route dès que la comparaison avec la série originale est faite. Là où la version UK était pleine de vie, d’énergie, de peps, la version US est lente, lymphatique et ennuyeuse ; là où la version UK était drôle, bien écrite, avec des dialogues ciselés, la version US est plate, redondante et remplis de dialogues passe partout ; là où les acteurs anglais créaient des personnages aux facettes variées, pétillants, attachants, la version US nous donne des interprétations convenues, fades et limite horripilantes… Dites que je suis de mauvaise foi si vous voulez, mais c’est très honnêtement mon avis, et j’en suis la première déçue.

En bref : ceux qui découvrent Being Human à travers ce remake, et qui aiment les histoires de ce type, devront être satisfaits. Ceux qui connaissent et apprécient la série originale UK seront certainement déçus. Quant à ceux qui n’ont vu ni l’une ni l’autre, mais qui seraient tentés : foncez sur Being Human UK ! Ca s’est de la très bonne série ! Et ne vous la gâchez pas en commençant par regarder sa pâle copie ;).

Points positifs :
+ Histoire de base
+ Pas de puritanisme
+ Trame vampirique qui se développe

Points négatifs :
– Acteurs moyens ou mauvais
– Redondance = ennui !
– Dialogues faiblards
– Certains personnages agaçants
– Moins bonne série que l’originale

Publicités

6 réponses à “Being Human US : critique

  1. Clo 3 avril 2014 à 20:03

    J’ai adorè la série anglaise, being human UK est sublissime, je ne me lasse pas de la regarder! Et il y a quinze jours j’ai regardé la version américaine. Nom de zeus !! J’ai franchement eu du mal avec la première saison , à tout point de vue identique à la version anglaise, et comment ne pas faire la comparaison entre les acteurs. mais comme je suis mazo, j’ai insisté et j’ai fait abstraction de la version anglaise. Car il faut le dire, par la suite ça n’a plus rien avoir. Et on a accroché et franchement ça vaut le coup ! La série est excellente , vraiment! Mais il ne faut pas voir les deux. Il faut choisir , sinon on est déçu . Le caractère des personnages est très différent. Ils deviennent vraiment barge à la fin de la seconde saison . Non pas de regrets de la regarder. On visionne actuellement la quatrième et dernière saison et franchement on kiffe, comme diraitma fille. Il faut insister et surtout se dire que ce n’est pas being human anglais , mais tout à fait autre chose.

    Mais il est indéniable que being human UK restera THE série glauque, drôle , stressante et émouvante. Celle pour qui on aura retourné tous les sites webs pour voir le prochain épisode tellement on est intoxiqué et je ne suis pas encore sevrée et on est en 2014…… C’est dire qu’elle nous a laissè des traces.

  2. Jessy 2 février 2014 à 01:31

    Je sais pas si ce commentaire sera lu vu que le premier date. Je ne suis pas d’accord et peut être parce que j’ai regardé la version US avant la version UK, mais je ne pense pas. Je trouve les acteurs, les effets spéciaux et l’histoire bien mieux dans la version US.
    Dans la version UK il n’y a pas vraiment d’histoire, ils emménagent ensemble de suite sans explications, le loup garou trouve un local qui n’est plus dispo dès le 1er épisode, le fantôme est une fille « normale » mise à part qu’elle est morte et a des pouvoirs …
    L’acteur qui fait le vampire dans la version US ne joue peut être pas a la perfection mais il a « la gueule de l’emploi », le loup garou est bien mieux réussi dans la version US, et le fantôme est plus … fantôme (les humains ne la voient pas, elle ne peut pas toucher les objets au début mais doit apprendre a le faire …). Tout ceci rend la série plus crédible et je dirai aussi plus « adulte » que la version UK qui est plus « bon enfant », mais ce n’est que mon avis !
    Maintenant il en faut pour tout les goûts et chacun doit pouvoir se faire une opinion sans être influencé par quelqu’un qui n’est pas objectif, je trouve que c’est dommage.

    Bonne suite

    • Clo 3 avril 2014 à 20:19

      C est ce que je disais on voit soit l’une soit l’autre ! Cependant je ne suis pas d’accord, comme je le disais à partir de la deuxième saison, l’histoire diffère vraiment. George est attendrissant avec tout ce quid ait de lui un être à fleur de peau et humain au possible est très anglais! Annie …. Ben c’est Annie, gauche , drôle , quand à Mitchel en vampire glauque , crade et sans volonté faut le dire, oh my god!! On passe du rire aux larmes en cinq secondes. Non being human UK est unique parceque c ‘est anglais et atypique.

      Quand a la version américaine. Josh est sublime , on adore son côté normal et son côté loup qui se veut dominant par la suite. Sally ne fait rien dans la finesse, provoque les choses, c’est réellement l’ange gardien des deux et aidan, vampire classe, cherchant à toucher un peu d’humanité, sans trop dérapé . Des registres différent ou on y trouve son compte, à la seule condition, ne pas comparer les deux.

      • Jessy 3 avril 2014 à 21:34

        Je suis d’accord avec toi, je parlais de la critique qui ne laisse aucune chance a la version US. Il faut voir les 2, mais pas en même temps pour se faire une vraie opinion. Après chacun préfère sa version. Merci pour la réponse.

        Amicalement

        • Clo 4 avril 2014 à 19:45

          Tout à fait d’accord avec toi. Et très franchement faut avouer que la dernière saison vaut son pesant de cacahuète ! L’episode préferé étant le 10 de la version US . Jene vais pas raconter ce qui se passe pour ceux qui ne l’ont pas vu, mais vraiment y’a un moment absolument de délire dans un énorme figth, entre aidan , des loup garou et Sally, on en est encore mort de rire, on se passe le moment en boucle. C’est trop drôle!

          Voilà je conclu, j’ai hâte de voir le dernier épisode qui va j espère ne va pas trop mal finir.

          Enjoy à toi et bonne serie

  3. Anonyme 12 mars 2012 à 23:31

    Bien bien, j’avais envie de regarder la version US et peur en même temps d’être déçu… Tu confirmes mes soupçons et grâce à toi je ne me lancerais pas là-dedans pour ne pas entâcher le plaisir de regarder la série UK =P.

Laisser un commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :