The Circé Zone – Le blog

Attention : Zone de turbulences

Merlin : critique


Merlin

Merlin

Synopsis :
Le jeune Merlin arrive dans la ville légendaire de Camelot, envoyé par sa mère auprès du physicien du roi, le sage Gaius. Dans ce royaume fantastique où se croisent bêtes mythiques et personnages mystérieux, les pouvoirs de Merlin doivent rester secret : la magie étant proscrite. A peine arrivé il fait la rencontre du fougueux et têtu prince Arthur ; tout les éloigne et pourtant Merlin va vite découvrir que leurs destins sont intimement liés…

Créateurs : Julian Jones, Jake Michie, Johnny Capps & Julian Murphy
Pays d’origine : Royaume-Uni
Genre : Fantastique

1ère diffusion + Chaîne (UK) : 20 septembre 2008 sur BBC
1ère diffusion + Chaîne (France) : 11 avril 2009 sur NRJ12

2008 : 13 épisodes de 44 min
2009 : 12 épisodes de 44 min + 1 épisode de 48 min
2010 : 13 épisodes de 44 min
2011 : 13 épisodes de 44 min
2012 : 13 épisodes de 44 min sont commandés

Bandes annonces :

Trailer Series 1

Trailer Series 2

Trailer Series 3

Trailer Series 4

Personnages (acteurs) :

Merlin
Merlin

(Colin Morgan)

Suite à la découverte de ses pouvoirs par son meilleur ami, la mère de Merlin décide de l’envoyer à Camelot, le confiant ainsi aux bons soins de Gaius, le physicien du roi. Gaius découvre vite les pouvoirs de Merlin est lui recommande la plus grande prudence, la magie étant proscrite à Camelot. Suite à quelques concours de circonstance, Merlin va devenir le serviteur du Prince Arthur qu’il est bien loin d’apprécier immédiatement. Mais le grand dragon, Kilgharrah, dernier de son espèce, enchaîné aux plus profond du château, lui révèle qu’Arthur est lui sont destinés à faire de grandes choses ensembles, que Merlin aidera Arthur à fonder Albion et que grâce à eux la magie reprendra ses droits… Merlin va avoir bien du mal à accepter de cacher ses pouvoirs mais surtout ses actions qui sauvent bien souvent Arthur et Camelot. Mais au fil du temps, Merlin comprendra l’importance de sa position et deviendra le plus loyal partisan d’Arthur, n’hésitant jamais à risquer sa vie pour le futur grand roi qu’Arthur est destiné à devenir… tout en ne se privant jamais de le remettre à sa place si nécessaire, en inventant régulièrement de nouvelles insultes à son encontre ! ^^

Arthur
Prince Arthur Pendragon

(Bradley James)

Fils du roi, Arthur peut bien souvent paraitre imbu de lui-même et aime qu’on prenne soin de lui et qu’on lui porte attention. Rien d’étonnant que la rencontre avec Merlin ait pour résultat une rixe aussi bien verbale que physique entre les deux. Mais Arthur est loin d’être aussi superficiel qu’il veut bien le laisser paraitre, il est en fait très à l’écoute de son peuple, ainsi que des hommes qu’il dirige, et c’est également un grand épéiste qui rivalise facilement avec son père, même s’il ne le souhaite pas. Au début de la série Arthur n’a aucune haine envers la magie, mais en bon fils il obéit aux ordres de son père quand il s’agit de régler ce genre de problème. Arthur prendra quand même quelques décisions contraires aux ordres du roi quand il pense qu’ils ne sont pas justes. Du fait de la filiation d’Arthur, Merlin ne lui révèle pas ses pouvoirs et doit faire très attention que celui-ci ne les découvre pas, d’autant plus qu’avec le temps Arthur va avoir des expériences plutôt négatives avec la magie qui le marqueront et finiront par le rallier à l’avis de son père sur le danger qu’elle représente, même s’il n’est pas aussi expéditif ou excessif que le roi.

Gaius
Gaius

(Richard Wilson)

Physisien du roi, on pourrait même dire que Gaius est ce qui se rapproche le plus d’un ami pour Uther, ce qui peut être très étonnant quand on sait que Gaius pratiquait la magie du temps où celle-ci n’était pas hors la loi.Gaius est comme un père pour Merlin et leur affection l’un pour l’autre est très fort à tel point que l’un comme l’autre n’hésiterait pas un instant à donner sa vie pour sauver l’autre. Gaius apparaît comme un sage pour beaucoup de monde : Uther prend souvent conseil auprès de lui, Arthur lui porte un grand respect, pour Gwen il fait pour ainsi dire partie de la famille et il prend grand soin de Morgana dont il soupçonne les pouvoirs.

Lady Morgana
Lady Morgana

(Katie McGrath)

Pupille du roi depuis la mort de son père, chevalier de Camelot, Morgana a été élevée avec Arthur, et de ce fait ils agissent souvent comme de vrais frère et sœur… ou plutôt comme chien et chat ! Morgana n’hésite jamais à prendre position contre le roi qu’elle juge bien trop sévère et souvent injuste. Elle considère sa servante, Gwen, comme sa meilleure amie et à toute confiance en Merlin. Morgana est victime d’affreux cauchemars depuis des années, et ce malgré le traitement que Gaius lui prodigue. Ces cauchemars se révèlent en fait être la manifestation de ses pouvoirs magique latents et sont prémonitoires. Suite à des moments difficiles pour elle et à quelques révélations, elle va se lier à sa demi-sœur Morgause pour faire tomber Uther…

Gwen
Guinevere « Gwen »

(Angel Coulby)

Fidèle servante de Morgana, Gwen est la fille du forgeron. Très douce et toujours à l’écoute des autres, elle est très attachée à Gaius et Merlin. Quand Lancelot arrive à Camelot, Gwen tombe immédiatement sous son charme, mais leur histoire ne pourra pas avoir lieu, Lancelot étant banni de Camelot avant. Finalement Gwen apprendra à faire plus ample connaissance avec Arthur et tombera amoureuse du grand homme qu’il semble prédisposé à devenir ainsi que de la générosité qu’elle voit en lui.

Uther Pendragon


Roi Uther Pendragon

(Anthony Head)

Roi de Camelot, il dirige son royaume d’une main de fer ! Après une expérience malheureuse avec la magie, Uther l’a complètement fait bannir, et pour faire respecter cette loi il n’hésite jamais à décapiter ou pendre quiconque est soupçonné de la pratiquer. Ayant perdu sa femme lors de l’accouchement de cette dernière d’Arthur, il est devenu encore plus dur et est stricte même avec son fils. Mais ça ne l’empêche pas de l’aimer énormément, même s’il a souvent une drôle de façon de le montrer. Lors de la mort du père de Morgana, il fit la promesse de prendre soin d’elle, mais ces dernières années les choses deviennent plus compliquées, Morgana n’hésitant jamais à faire valoir son opinion bien souvent contraire à celle du roi.

Kilgharrah
The Great Dragon Kilgharrah

(John Hurt)

Le Grand Dragon est le dernier de son espèce. Il a été enchaîné dans les tréfonds du château par Uther après sa défaite. Kilgharrah prend immédiatement Merlin sous son aile en l’instruisant et lui fournissant de précieux conseils. Capable de voir les différends chemins que le futur pourrait emprunter, il révèle sa destiné à Merlin ainsi que celle d’Arthur et d’Albion. Kilgharrah souhaite ardemment voir la magie réhabilitée grâce à Merlin, mais il cache également une ambition plus personnelle découlant de sa haine envers Uther…

Agravaine
Lord Agravaine

(Nathaniel Parker)

Oncle d’Arthur, du côté de sa mère, Agravaine s’installe à la cour quand Arthur se retrouve à devoir diriger Camelot avant l’heure prévue. Il lui jure loyauté, disant vouloir l’aider du mieux qu’il peut en souvenir de sa sœur, mais Agravaine s’avèrera vite avoir des ambitions toutes autres, se liant avec Morgana, qu’il semble vénérer, pour faire tomber Arthur et Camelot. Seuls Merlin et Gaius se rendent compte de ce qu’il manigance et vont devoir faire avec.

Morgause
Morgause

(Emilia Fox)

Quand elle fait son apparition à Camelot, ses intentions sont relativement floues. Elle fera en sorte d’attirer Arthur loin du château et, utilisant la magie, ramènera sa mère le temps d’une discussion d’outre-tombe révélant à Arthur le secret de sa naissance. Morgause voue une haine féroce à Uther et finira par rallier Morgana, sa demi-sœur, à sa cause…

Gwaine
Gwaine

(Eoin Macken)

Gwaine est l’aimant à problèmes par excellence ! Vivant une vie de nomade, allant de taverne en taverne à travers tous les royaumes, sa route finie par croiser celle de Merlin et d’Arthur à qui il sauvera la vie… à deux reprises ! Gwaine a une dent contre la noblesse, après le traitement que celle-ci à réservée à son père, mais finira par accepter le fait qu’Arthur fait exception à la règle et deviendra l’un de ses partisans. Gwaine est un gros buveur, un gros mangeur, un gai-luron qui aime la vie… et il n’est jamais avare en bavardage, au grand dam de ses compagnons ! Merlin sera le premier véritable ami qu’il aura et il fera tout pour garder cette amitié.

Lancelot
Lancelot

(Santiago Cabrera)

Lors de son arrivée à Camelot, Lancelot n’a qu’un rêve : devenir chevalier ! Merlin fera tout pour l’aider dans cette tâche, mais Lancelot n’étant pas noble Uther finira par le bannir du royaume, ce qui coupera court à l’ambition de Lancelot mais également à sa romance avec Gwen. Finalement des évènements tragiques lui feront recroiser la route d’Arthur et celui-ci ira à l’encontre des lois et le fera chevalier ! Lancelot à la noblesse dans l’âme, il est généreux et s’effacera même devant l’amour que se portent Arthur et Gwen. Il est également l’un des rares à connaître le secret de Merlin, avec qui il partage une grande amitié, et reconnaît facilement que Merlin est sans doute l’homme le plus brave et loyal au côté d’Arthur.

Elyan
Elyan

(Adetomiwa Edun)

Frère de Gwen, Elyan ne l’a pas revue depuis des années. Il sera fait prisonnier par Cenred qui s’en servira pour faire du chantage à Gwen, devenue entre temps proche du Prince Arthur. Pendant les heures sombres de Camelot, il se battra au côté d’Arthur et de ses hommes et sera fait chevalier. Malgré l’exile de Gwen, il restera à Camelot auprès d’Arthur pour faire son devoir, même si la situation est loin d’être évidente pour lui…

Percival
Percival

(Tom Hopper)

Percival a vu toute sa famille exterminée par l’armée de Cenred, Lancelot le recrute alors pour aider Camelot dans la bataille contre Cenred. Homme terriblement fort, une véritable armoire à glace (!), Percival n’hésite jamais à braver tous les dangers pour sauver quelqu’un. Pas le plus loquace du groupe, il devient très vite proche d’Elyan et de Gwaine.

Sir Leon
Sir Leon

(Rupert Young)

L’un des plus fidèles chevaliers d’Arthur, Sir Leon se retrouve souvent en première ligne quand il s’agit de protéger Camelot.


Critique :
Je me souviens que j’avais bien longtemps hésité avant de me lancer dans le visionnage de cette série : elle me paraissait assez kitch et la tête de Merlin (enfin de l’acteur) avait du mal à me convaincre :p Finalement, été 2009, je me suis enfin lancée… et qu’est-ce que j’ai bien fait ! Une vraie bonne surprise et surtout une série qui m’a réconciliée définitivement avec les séries anglaises (séries anglaises dont je fais une grosse consommation depuis : merci Merlin ;)) !!

Si la légende Arthurienne est totalement remaniée et que certains crieront peut-être au scandale, j’ai personnellement apprécié les changements. Le plus conséquent est visible immédiatement puisque ici Merlin et Arthur ont le même âge ! Ce changement, lié au fait que Merlin n’est qu’un serviteur d’Arthur et qu’il doit garder le secret sur l’étendue de ses pouvoirs, apporte une dynamique particulière au duo et pas mal d’humour. Bien souvent Merlin sauve les fesses de ce cher Arthur sans que celui-ci n’en ai la moindre idée ! Ça peut donner des scènes relativement coquasses donc mais également assez touchantes : Merlin ayant du mal à accepter de devoir rester dans l’ombre ou bien devoir jouer les idiots.

Merlin, Arthur et nos beaux chevaliers ^^

Merlin, Arthur et nos beaux chevaliers ^^

La relation Arthur/Merlin est sans conteste le cœur de la série ! Commençant bien mal (Merlin trouve Arthur terriblement arrogant, n’hésitant pas à lui faire savoir ^^) elle évolue doucement mais sûrement vers une vraie et très belle amitié : Merlin réalise bien vite qu’Arthur est loin de l’image qu’il s’était faite de lui lors de leur première rencontre, et Arthur sait que malgré la maladresse naturelle de Merlin il peut compter sur la fidélité à toute épreuve de celui-ci (et il en profite même plus que de raison parfois ^^). Petite maladresse toutefois de la part des scénaristes lors de la saison 3 : si en début et fin de saison Arthur semble traiter Merlin comme un homme de confiance, durant le reste de la saison Arthur enchaîne les phrases ou situations qui rabaissent régulièrement Merlin… vu l’évolution de leur relation lors des 2 saisons précédentes on était en droit de penser avoir dépassé ce stade, ou tout du moins l’avoir diminué. Heureusement la saison 4 remet les pendules à l’heure et les scénaristes nous gâtent : la relation Arthur/Merlin n’a jamais été aussi belle et forte que dans cette saison !

Merlin & Arthur, un duo efficace !

Merlin & Arthur, un duo efficace !

Arthur et Merlin sont donc clairement les deux piliers de la série, mais les autres personnages ne sont pas en reste pour autant. Uther, apparaît immédiatement comme un roi dur et intransigeant (particulièrement quand il s’agit de magie) laissant quand même voir de-ci de-là qu’il a un cœur, et même s’il est très dur avec son fils on réalise à quel point il l’aime. Gaius forme avec Merlin un duo vraiment sympathique, c’est d’ailleurs eux qui résolvent tous les problèmes liés à la magie, et bien souvent sans que personne ne s’en rende réellement compte. Au début de la série Gwen ne sert qu’à amener des scènes plus légères, notamment du fait de sa maladresse verbale qui donne des quiproquos très amusants avec Merlin, mais au fil du temps elle s’affirme comme un personnage important du fait de sa relation avec Arthur et Lancelot bien sûr… faisant passer (et s’est un peu dommage) sa relation avec Morgana ainsi que celle avec Merlin un peu de côté.

Uther a un coeur, et cette ogresse va en jouer (le pauvre ! ^^)

Uther a un coeur, et cette ogresse va en jouer (le pauvre ! ^^)

Morgana, justement, parlons-en : pendant les deux premières saisons elle s’avère être bien loin de la magicienne diabolique qu’on a l’habitude de voir dans nombre d’adaptations de la légende Arthurienne. Elle se trouve être la pupille d’Uther  (son père ayant donné sa vie pour son roi, celui-ci a juré de prendre soin de Morgana) et entretient au début une relation assez ambiguë avec Arthur (souvent attirés l’un par l’autre, mais jamais avec le même timing, ils finissent toujours comme chien et chat et les répliques cinglantes fusent facilement ! ^^). Mais Morgana est bel et bien liée à la magie : tapis dans l’ombre celle-ci se manifeste au début par des rêves prémonitoires et plus on avancera dans la série et plus cette facette de Morgana sera mis en avant. En fin de saison 2, un évènement important la fera définitivement basculer du « côté obscure de la force ». Durant la saison 3 elle sera toujours présente à Camelot mais complotant constamment dans l’ombre (seuls Merlin et Gaius se rendant compte de son changement) et la saison 4 sera le vrai tournant pour elle !

Morgana a beaucoup changée au court de la série !

Morgana a beaucoup changée au court de la série !

Au fil du temps la série verra de nouveaux personnages se greffer à l’histoire, des personnages pour la plupart habituels à la légende Arthurienne : Gwaine, Lancelot, Mordred, Morgause pour ne citer qu’eux. Après une ou deux saisons agréables mais finalement assez « timides », la série prend enfin son envole et devient par la même occasion plus dense et épique, tout en se rapprochant de plus en plus des légendes qu’on connaît (Arthur prendra le pouvoir, Excalibur fera quelques apparitions avant de finir enfin entre ses mains, la relation avec Gwen avance dans le bon sens, Merlin prend du poids et de l’importance auprès d’Arthur, les ennemis se mettent en place, etc..). L’évolution de la série est une grande réussite !

Côté acteurs ils s’en tirent tous à merveille ! Ils apportent une vraie énergie dans les scènes, et peuvent tous passer du rire aux larmes sans aucun problème ! Ils savent rendre leurs personnages attachants et c’est un régal de les voir jouer et interagir entre eux, surtout qu’ils sont soutenus par des dialogues d’une grande qualité, certaines phrases étant mémorables (bien souvent celles liées aux joutes verbales que ne manque jamais d’avoir Arthur et Merlin).

Les acteurs sont tous fantastiques !

Les acteurs sont tous fantastiques !

Niveau réalisation, c’est vraiment de bonne facture : les scènes s’enchaînent bien, les mouvements de caméra sont dynamiques, les chorégraphies des combats sont de plus en plus maîtrisées et élaborées de saison en saison (de ce côté-là la saison 4 remporte d’ailleurs la palme des plus belles scènes !). Le seul petit reproche viendrait des effets visuels qui ne sont pas tous du même niveau : la réalisation du dragon est par exemple magnifique, alors que d’autres créatures magiques sont beaucoup moins réussies. Mais la série a su vraiment évoluer point de vu qualité de réalisation. On remarque dès la saison 3 des extérieurs plus beaux et plus nombreux qu’avant et la saison 4 a quant à elle vu le matériel de tournage changer, ce qui donne des angles de vues beaucoup plus larges et rend les décors et paysages encore plus grandioses, tout en apportant une touche plus mature dans la façon de filmer.

La réalisation et les décors s'améliorent à chaque saison

La réalisation et les décors s'améliorent à chaque saison

L’ambiance générale est vraiment savoureuse : humour (qui fait toujours mouche) et drames s’emboitent parfaitement, que ce soit au sein d’une saison ou carrément dans un même épisode, les deux cohabitent avec efficacité et la bande son soutient parfaitement chaque scènes. La série prendra au fil du temps un ton plus mature et beaucoup plus sombre (l’horaire de diffusion anglais ayant même été retardé en conséquence : d’une case horaire tout public de 18h, la série est passé à un horaire de prime de 20h15).

La série devient plus sombre et mature

La série devient plus sombre et mature

En bref : la série était à la base prévue pour être un divertissement familiale tout public (elle prenait la suite et la case horaire de la série « Robin Hood » qui venait de se terminer). Mais « Merlin » est devenu beaucoup plus ! La série est en perpétuelle évolution et tout en gardant ses qualités premières (divertissement, humour, dépaysement..) elle a franchi un cap en devenant plus mature et en se transformant en vraie épopée digne de la légende Arthurienne qu’elle revisite !

Cette image n'a aucun intérêt... si ce n'est celui de me faire rire ! :p

Cette image n'a aucun intérêt... si ce n'est celui de me faire rire ! :p

  • Points positifs :
    + Excellents acteurs
    + Dépaysant
    + Drôle
    + Personnages attachants
    + Bonne évolution avec le temps
  • Points négatifs :
    – Effets visuels parfois faiblards
    – 13 épisodes par saison… c’est pas assez ! :p
Publicités

8 réponses à “Merlin : critique

  1. panauleau 4 mars 2012 à 22:27

    pour eragon j’ai du en voir une partie mais j’ai trouve le film … pour ne pas dire horrible !

    pour buffy tu sait très bien que je suis un grand fan également (mais faut avouer que le « dieu-serpents » dans l’épisode des jeunes riche qui lui donne trois jeunes filles pour leur assurer une balle année de prospérité est assez peu reussi !)

    bref après une inttance reflexion et après m’etre rappeler que jean pierre castaldi jouait dans ce film, je me suis souvenu du film que je trouvait moyen: « georges et le gragon » !
    si tu connait … !

    • Circé 4 mars 2012 à 22:34

      Je connais absolument pas et j’ai pas envie d’en savoir plus là ^^; Mais bon, tu me parles d’un film (fantastique) français… donc y’a rien d’étonnant à ce que je connaisse pas ! :p
      Et compare pas des « nanars » à « Merlin » ! ;)

  2. panauleau 4 mars 2012 à 22:00

    excuse moi mais j’ai cru avoir une lucidité soudaine : a moins que je ne m’abuse mais n’est-ce pas gilles de buffy contre les vampires qui joue uther pandragon dans cette très chere serie ?

    • Circé 4 mars 2012 à 22:14

      Anthony Head (Uther Pendragon) joue effectivement Giles dans Buffy ! ;)

  3. panauleau 4 mars 2012 à 21:43

    mais ce qui m’embete dans cette serie c’est justement son cote kitch que tu n’a pas dit :p
    et son coté « mal fait » avec des effets douteux … je ne peux m’enpecher de penser a buffy qui possède des creatures monstrueuses (pas très monstrueuses) et au film (dont je ne me rappelle plus le nom) qui met en scene un chevalier qui sauve un oeuf de dragon et qui a une flute pour appeler le dragon !!! et qui est un peu …
    voila ce qui m’embete dans la serie !

    • Circé 4 mars 2012 à 22:13

      Si le film dont tu ne te souviens plus le nom c’est « Eragon » : ce film est raté ! :p … mais je pense pas que ce soit ça… y’a pas de flute dans mon souvenir ^^; … Si tu pouvais retrouver le nom ?! :p
      Alors attention : si tu commence à critiquer Buffy on va pas plus du tout s’entendre ! :p

      Pour revenir à « Merlin », ou plutôt à ce qui t’embête dans la série, faut savoir, comme je le disais plus haut, que oui, y’a quelques créatures qui sont un peu « maladroites »… mais c’est pas tant dans l’animation elle-même (qui au contraire est dans 90% du temps très réussie… de mémoire y’a que le morphing et l’animation d’un « gros chat » que j’ai réellement trouvé raté) mais plutôt du point de vu de l’intégration avec les vrais décors et les acteurs qui sévère assez souvent faiblard.
      Mais après faut réaliser que les créatures en questions sont quand même très, très peu présente sur l’intégralité de la série, et de moins en moins au fil du temps… d’ailleurs là, à part les dragons et des « rats géants » (au demeurant très réalistes… beurk) il me semble qu’il n’y a absolument aucune autres créatures magiques en saison 4… ah si, y’a une femme serpent mais on la voit à peine et elle était également très réussie… bref c’est bien loin d’être un élément important dans la série.
      De plus, certaines créatures sont terriblement bien faites : je pense immédiatement au grand dragon Kilgarrah qui est tout bonnement superbe, et les effets spéciaux sont de mieux en mieux maîtrisés.

      En tout cas merci d’avoir lu et apprécié ma présentation de la série ;)

  4. Circé 4 mars 2012 à 21:24

    Ah non : ne me fait pas dire ce que je n’ai pas dit ! :p Je n’ai jamais dit qu’elle était « kitch » j’ai dit que c’est l’impression que j’en avais avant de commencer, impression finalement totalement fausse car la série est bien loin d’être kitch ! ^^

    Kaamelott et Merlin ont beau se baser sur la même légende, les deux séries ne sont ni à ranger dans la même catégorie, ni comparables ; donc personnellement je ne pourrai absolument pas dire « je préfère celle là à l’autre » car elles n’ont pas le même style ou les mêmes ambitions (même si au final, si on me mettait le couteau sous la gorge et qu’on me demandait de choisir l’une ou l’autre… je sais très bien celle que je choisirais, sans pour autant dire ou même penser qu’elle est supérieur à l’autre ! :p).

  5. panauleau 4 mars 2012 à 21:18

    très belle presentation de la serie meme si elle ne me fait guere changée d’avis quant à la série qui m’a l’air kitch comme tu le dit toi meme ! et je préfère davantage Kaamelott à cette serie d’après les magnifique vidéos que tu nous apporte !

Laisser un commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :