The Circé Zone – Le blog

Attention : Zone de turbulences

Kaamelott : présentation


Kaamelott

Kaamelott

Oyez oyez bonnes gens ! Sir Panauleau, bien connu des citoyens de notre cher forum TDLJ, m’a octroyé l’infime honneur de rédiger pour nous un plaidoyer en faveur de l’immense série qu’est Kaamelott. Voici venu le temps de la lecture :

« Kaamelott » est une des plus grandes séries télévisées françaises humoristiques. La série détourne le côté héroïque de la légende arthurienne en optant pour un angle plus « réel » de la vie de ses héros, héros qui n’en sont vraisemblablement pas. Ces derniers ne sont ni courageux, ni animés d’une foi inébranlable mais plutôt peureux ou lâches, fainéants, désordonnés ou bien même cruels tout en étant toujours plus débiles les uns que les autres. Ces personnages amènent dans chaque épisode leur caractère bien défini et la grosse dose d’humour qui va avec. C’est donc entouré de « bras cassés » que le roi Arthur tente d’accomplir la quête du Graal malgré les invasions, les révoltes des paysans, les querelles avec sa belle-famille et l’incompréhension générale de ses chevaliers.

La table ronde et ses chevaliers

La table ronde et ses chevaliers

L’histoire de « Kaamelott » se déroule au 5e siècle après JC, lors de la fin de l’empire romain, sur l’île de Bretagne. Alexandre Astier (réalisateur, auteur de la série et acteur) introduit, en plus des protagonistes de la légende arthurienne, des personnages tout à fait fictifs, qui permettent tous d’accentuer l’aspect burlesque de la série. Parmi tous ses personnages hauts en couleurs, on pourra découvrir par exemple : Léodagan (le sanguinaire), Perceval (le naif), Karadoc (le fainéant), Merlin (l’incapable) …

Alexandre Astier commença par réaliser 10 épisodes pilotes ainsi qu’un court métrage « Dies irae » qui lui permirent de se faire connaitre par la chaine M6. 700 épisodes (divisées en 7 saisons) furent demandés pas la chaine et la série eut un nom : « Kaamelott ».

Arthur n'est pas au bout de ses peines !

Arthur n'est pas au bout de ses peines !

Lors des deux premières saisons, les épisodes sont tous indépendants les uns des autres : aucune histoire de fond n’est développée au court des saisons (malgré des blagues ou situations récurrentes). Cependant, à partir de la saison 3, on voit apparaitre un fil conducteur de plus en plus présent à travers les saisons 3 et 4 et qui impose une chronologie aux épisodes.
Pour les saisons 1 à 4 chaque épisode dure trois minutes trente environ. Initialement, les épisodes étaient constitués d’un prologue (pré-générique) suivi de 3 actes, eux-mêmes entrecoupés par un bref intermède sonore précédant une nouvelle séparation pour introduire l’épilogue. Cependant, même si le schéma resta le même, les épisodes devinrent plus fluides au cours des saisons.

Même au temps d'Arthur la belle-famille c'était dur à gérer !

Même au temps d'Arthur la belle-famille c'était dur à gérer !

Dans les deux dernières saisons, les 5 et 6, l’histoire prend le devant de la scène : la saison 5 nous montre la décadence du royaume de Logres et de son roi Arthur ; la saison 6, sorte de genèse à la série, nous compte la jeunesse d’Arthur.
Ces deux saisons furent respectivement conçues et présentées sur les DVD dans un format de 8x52min et 8x40min (+ 1 épisode post saison 5). Mais lors de sa diffusion télévisée, et après une première diffusion remontée pour faire 4x50min, la saison 5 fut, à la demande de la chaine, redécoupée en segments de 7 min. Aucune saison 7 n’a vu le jour, contrairement à ce qui était prévu, l’auteur ayant voulu accélérer l’histoire télévisée.
La suite cinématographique était prévue par Alexandre Astier pour 2012, cependant elle sera retardée. En attendant les films on pourra toujours se consoler avec les magnifiques BD de « Kaamelott ».

Arthurus dans le livre VI plus "sérieux".

Arthurus dans le livre VI plus "sérieux".

Tous au long de la série, la diversité des décors n’a cessé d’augmenter ! Durant les premières saisons toutes les scènes étaient tournées à l’intérieur,  puis des lieux extérieurs apparurent : l’extérieur du château, la forêt, le lac, l’allée fleurie…
La musique a également beaucoup évoluée : très peu présente pendant les premières saisons (essentiellement à travers le générique et rarement dans les dialogues) elle s’imposa peu à peu pour passer au premier plan lors des saisons 5 et 6, servant à accentuer l’atmosphère « dramatique » de ces saisons.

Comme dans toutes séries ou films historiques, on s’aperçoit de quelques anachronismes présents. Alexandre Astier en a réalisés volontairement comme par exemple le vocabulaire utilisé par les personnages ou bien les armures qui datent plus du 16ème siècle que du 5ème, cela ayant pour effet d’accentuer l’aspect humoristique de la série. A côté de ça on trouve malgré tout quelques maladresses et incohérences involontaires comme la capacité de Perceval et Karadoc à savoir lire ou non  ou bien le nombres de chevaliers siégeant à la table qui varie selon les épisodes. Cependant ces petits désagréments n’enlèvent rien au charme et à l’humour de la série.

Perceval et Karadoc forme un duo de choc !

Perceval et Karadoc forme un duo de choc !

Grossier résumé de la série :
Durant les saisons 1 et 2 on suit le quotidien du roi et de ses sujets : les missions, les trésors, les séances de la table ronde, les repas, les doléances du peuple…
La saison 3 nous apporte, en plus des tracas habituels des personnages, une relation entre le roi Arthur et la femme du chevalier Karadoc : Mevanwi.
Dans la saison 4 Guenièvre s’est enfuie avec Lancelot, le traitre, et Arthur procède à un changement d’épouse afin que Mevanwi soit reine. C’est ainsi que « les dieux » envoient Méléagant « La Réponse » car Arthur a commis trop d’affront envers ceux-ci.
Méléagant tente donc dans la saison 5 d’utiliser Lancelot contre Arthur, mais voyant que celui-ci est trop « pur », il pousse Arthur au suicide. La dernière scène de cette saison montre Arthur les veines tranchées alors que Lancelot, qui venait pour le tuer, tente de le guérir avec de la magie blanche.
Ainsi dans la saison 6, on voit les souvenirs d’Arthur à Rome : comment il passe de soldat anonyme à roi de Bretagne. Durant le dernier épisode Arthur transmet le pouvoir à Lancelot qui en profite pour faire table rase. Arthur s’échappe à Rome et « reviendra bientôt en héros » !

Merlin fait des "prouesses" dans la série ! ^^;

Merlin fait des "prouesses" dans la série ! ^^;

L’avis de Panauleau :
Une petite faiblesse à préciser pour débuter : la saison 1, qui n’avait alors pas encore de suite assurée, distribue des affirmations contradictoires avec le reste de la série. La saison 5 est pour moi une très belle saison malgré plusieurs échos négatifs la concernant. La saison 6 apporte un renouveau à la série, montrant un autre angle sous lequel la regarder, même s’il est parfois obscur et difficile d’assimiler tous les liens entre cette saison et les précédentes.
Cependant « Kaamelott » est une très belle série tout en humour du premier, deuxième, troisième, voir même du énième degré ! Les personnages, déjà  très drôles de par leurs caractères, deviennent juste magiques lors des dialogues ensemble. Chaque épisode est une merveille à voir et à revoir !

Signé : Panauleau le brave (merci à lui ^^).

Publicités

3 réponses à “Kaamelott : présentation

  1. Carenath 29 février 2012 à 15:48

    C’est pas faux :D

    De plus, Alexandre Astier n’hésite pas à faire des clins d’oeils cinéphiles (je pense notamment à l’arme très spéciale rapportée par Perceval lors de son exploration d’un portail dimensionnel -ou interstellaire- qui n’a pu que réjouir les fans d’une autre grande saga).
    En tout cas, vivement les films maintenant ^^

    • Circé 29 février 2012 à 21:02

      Portail qui était lui-même un clin d’oeil à Stargate ^^

    • panauleau 1 mars 2012 à 17:54

      il fait reference a plusieurs autre film ou oeuvre littéraire :
      notamment a star wars avec le sabre laser
      au film gladiator avec l’episode du meme nom
      avec l’ankou …
      avec des scenes de theatres dont il en reprant le titre pour ses episode …

Laisser un commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :