The Circé Zone – Le blog

Attention : Zone de turbulences

Appartement 1303 : critique


Appartement 1303

Appartement 1303

Résumé :
La jeune Sayaka est ravie : elle vient d’obtenir l’appartement de ses rêves, avec balcon et vu sur la mer, tout ça pour un loyer dérisoire. Mais lors de sa pendaison de crémaillère, l’histoire va tourner au drame et Sayaka saute du balcon devant les yeux horrifiés de ses amis. Mariko, sa sœur, va vite découvrir que Sayaka n’est pas la première à mettre fin à ses jours en sautant par-dessus ce balcon…

Réalisateur : OIKAWA Ataru
Scénaristes : OIKAWA Ataru, OISHI Kei, SATO Takamasa
Acteurs : NAKAGOSHI Noriko, FURUTA Arata, HATSUNE Eriko, ITAYA Yuka…

Genre : Horreur
Durée : 1h36
Pays d’origine : Japon – USA
Titre original : Apartment 1303 – 1303 go shitsu
Année de production : 2007
Dates de sortie : Japon : 07 octobre 2007 – France : /

Bande annonce :

Critique :
Je rentre dans une nouvelle période de boulimie de films d’horreur asiatiques. Ceux-ci ayant pour ainsi dire tous la même recette « Bouuuh le vilain fantôme aux longs cheveux noirs qui bouchent la baignoire ! » on pourrait penser qu’au bout d’un moment j’en aurais eu marre… et bin non ! Je m’accroche ! ^^ Mettons de suite les choses au clair : côté innovation ici c’est le calme plat, c’est le néant absolu, c’est le vide intersidérale, c’est le… oh et puis vous avez compris quoi ! :p Que ceux qui sont allergiques à ce genre de film passent leur chemin… et que ceux qui voulaient s’y mettre en commençant par ce film passent aussi leur chemin ! Ce n’est certainement ce « charmant » petit appartement qui va soit vous convaincre soit vous faire changer d’avis !

Mariko devant l'appartement 1303

Mariko devant l'appartement 1303

Pourtant le film n’est pas complètement à jeter (quoique, c’est discutable). Déjà le fond de l’histoire s’articule autour des relations familiales et plus particulièrement celle entre mère et fille, la relation des deux sœurs est à peine effleurée c’est assez dommage car on sent le potentiel de la chose jusqu’à la toute fin du film avec sa conclusion assez cynique. Revenons à nos mères/filles : cet aspect de l’histoire est assez intéressant avec des histoires conflictuelles mises en parallèles les unes des autres : l’héroïne a de gros problèmes avec sa mère et le passif de l’appartement ne fera qu’y faire écho. Seulement voilà : Ataru Oikawa est finalement bien trop frileux de ce côté-là et même s’il expose les problèmes entre ses femmes il ne les développe jamais suffisamment pour que son film prenne une réelle épaisseur scénaristique.

Oui... il y a bel et bien quelqu'un derrière toi !

Oui... il y a bel et bien quelqu'un derrière toi !

L’histoire s’articule donc autour de cet appartement qui collectionne les suicides (ce qui ne semble déranger ni les agents immobilier ni le propriétaire <_<). Le film commence assez bien avec deux scènes aux issus fatidiques qui mettent bien dans l’ambiance des lieux (ggrrr le bruit dans le placard fait son p’tit effet !). Après cette entrée en matière assez vigoureuse et prometteuse le film ralentie considérablement le mouvement pour nous présenter l’héroïne. Celle-ci va évidemment commencer à expérimenter des sensations et évènements assez étranges, ce qui finira par aiguiser sa curiosité d’autant plus qu’elle ne croit pas une seule seconde que sa sœur ait pu se suicider. Elle sera vaguement rejointe dans ses recherches par un détective qui à défaut de servir à quelque chose niveau action fournira les éléments de réponses.

La petite voisine du 1302.. pas du tout dérangée nooonnn ^^;

La petite voisine du 1302.. pas du tout dérangée nooonnn ^^;

Le film, ou plutôt Ataru Oikawa (papa cinématographique de « Tomie »), réussi pas trop mal les moments de frousse et même si on est bien loin de sursauter l’ambiance est là. Mais malheureusement ça ne suffit pas à nous tenir accroché, et même si l’intérêt remonte lors du flash-back, les 96 min que dure le film semblent assez longuettes, dommage. Le film promet quand même un final plus mouvementés mais également très fouillis niveau réalisation et histoire (!) et par moments à la limite du ridicule (les cheveux façon tentacules j’ai pas trouvé ça franchement top ^^ ; ). Quant à la conclusion elle nous laisse plus que dubitatif devant tant d’illogisme : ça se veut mystérieux mais c’est juste du grand n’importe quoi !

Le final... ou l'art et la manière de faire n'importe quoi !

Le final... ou l'art et la manière de faire n'importe quoi !

Niveau acteurs : le film est porté par l’actrice principale, Noriko Nakagoshi, qui s’en sort très bien. La petite fille de l’appartement 1302 est assez convaincante également tout comme les 2 actrices du flash-back (un film très féminin d’ailleurs). Le reste du casting va du très mauvais au moyen, mais comme ils sont moins présent pas de gros soucis. Beaucoup d’inégalité aussi niveau musique et effets sonores : certaines musique sont assez risibles, d’autres efficaces… mais encore une fois c’est le final qui décroche le pompon avec un passage où je ne pense pas me tromper en disant que l’ingé-son a dû s’endormir sur sa console de montage ! :p

En bref : histoire pas si mal que ça sur le fond (pour les relations mère/fille), mais pas assez développée. Le film souffre d’un faux rythme qui nous fait décrocher plus d’une fois et la réalisation ne suit pas toujours , même si l’ambiance de certaines scènes est très réussie. Pas un navet, mais rien qui mérite qu’on s’y attarde.

Note : un remake américain devrait sortir cette année « Apartment 1303 3D » avec entre autre Mischa Barton et Rebecca De Mornay, voici deux affiches de ce remake, affiches qui ont le mérite d’être assez réussies.

Apartment 1303 3D... espérons qu'il sera mieux que l'original ^^

Apartment 1303 3D... espérons qu'il sera mieux que l'original ^^

Publicités

Laisser un commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :