The Circé Zone – Le blog

Attention : Zone de turbulences

Being Human (uk) : critique Series 2


Being Human Series 2

Being Human Series 2

On en arrive donc logiquement à la série 2. Pour l’occasion, outre les nombreuses photos promo, posters, teaser, trailer, making of et interviews (BBC met le paquet pour la promo de cette série) on aura le plaisir de découvrir sur le site officiel une nouvelle vidéo préquel (sous la même forme que celles de la série 1) qui introduit deux personnages haut en couleurs à savoir Ivan et Daisy, un « vieux »couple de vampires qui titillera George et Mitchell pendant une bonne partie de cette nouvelle saison.

Outre de (nombreux) nouveaux personnages, la série 2 verra pas mal de changements. D’abord la narration de la série change de dynamique et met un peu de côté le style un épisode/une histoire pour donner une plus grande homogénéité à la série : de nombreuses trames se croisent et se développent en parallèle et s’étalent sur plusieurs épisodes. C’est d’ailleurs l’un des reproches que je pourrais faire à cette série 2 : si l’on n’aime pas un pan de l’histoire on se retrouve à devoir le « supporter » pendant plusieurs épisodes. Et justement, j’ai trouvé pas mal à redire sur certains développements.
En fait, pour schématiser et simplifier, on pourrait dire que chacun des 3 personnages principaux se retrouve avec 3 grosses trames de fond : deux plus personnelles à chacun et une troisième commune aux 3.

George hérite d’assez bonnes histoires personnelles vu qu’on continue à développer sa recherche de normalité (changement de boulot, petite amie…) et qu’en prime il partage l’histoire de Nina (qui est devenue un personnage principal de la série). Malgré tout, le début de saison nous montre une nouvelle facette de George (du fait de la fin de saison précédente) qui nous apparaît pendant un temps assez antipathique et c’est une première pour ce personnage ! Heureusement cela reste bien mené et surtout ne s’éternise pas de trop.

Teaser Series 2

Là où le bas blesse vraiment c’est du côté d’Annie : elle décide de « vivre » pleinement et se trouve même un boulot dans le bar du coin ! Malheureusement tout ce qui découle de ce nouveau décors (je déteste ce bar x_x) est soit d’un ennui mortel soit dénature complètement le personnage d’Annie qui devient pour le coup horripilante. Heureusement elle fini quand même la saison en beauté : redevenue la Annie qu’on aime elle sera au centre de scènes vraiment intenses et poignantes aussi bien pour nous que pour les personnages.

Du côté de Mitchell, tout comme pour Annie c’est assez irrégulier. Cette fois ce n’est aucunement la faute des scénarios mais bien de l’acteur lui-même. S’il s’en sort réellement bien du côté de l’histoire de sa relation avec Lucy (donnant d’ailleurs lieu à un épisode Flashback excellent sur le passé de Mitchell) ainsi qu’avec la trame principale de la saison il n’en est pas de même avec l’histoire liée directement aux vampires. Aidan Turner ne réussit pas à convaincre quand il joue les gros bras ou essaye de faire peur aux autres vampires… on se retrouve même à se sentir gêné pour lui par moments ! Pourtant, paradoxalement, en fin de saison Aidan Turner récolte des scènes d’une grande violence et là pour le coup il est très convaincant !

Publicités

Laisser un commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :